Blazers Week #10 : Jusuf Nurkic monte en puissance

La nouvelle année est souvent le moment propice aux résolutions, bonnes de préférence. Au vue de la semaine écoulée, Jusuf Nurkic a pris la décision de devenir dominant, pour le plus grand bonheur de Rip City.

Mercredi 02 Janvier  : Sacramento Kings – Portland Trail Blazers (108-113)

5 KINGS : Fox – Hield – Shumpert – Bjelica – Cauley-Stein

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Nurkic

 

En début de saison, on était tenté de dire qu’un déplacement au Golden 1 Center serait vu comme une promenade de santé. Sauf que sur ce début de saison, les Kings avaient de visage. Fini l’équipe de looser. Les jeunes ont la dalle et produisent un excellent niveau de basket. Pourtant, le début de match était en faveur des hommes venus de l’Oregon. Les Kings n’y étaient pas (nous non plus d’ailleurs), suffisant malgré tout pour prendre les devants à la pause avec un petit matelas d’une dizaine de points. Jusuf Nurkic se délectait du laxisme défensif des intérieurs californiens. Trop facile, les Blazers laissaient les Kings revenir dans la partie par de nombreux pertes de balles, leur offrant la possibilité de courir. Alors qu’ils avaient la rencontre en main, les hommes de Terry Stotts voyaient Sacramento passer devant. Désormais, c’était eux qui menaient d’une dizaine de points, dans le sillage d’un Bogdan Bogdanovic en feu. L’opportunité était trop bête de laisser filer une rencontre à leur portée, quand on sait que chaque victoire compte à l’Ouest. Damian Lillard, grippé, décidait de sortir de sa torpeur pour initier un run. Il inscrivait 2 lays-ups précieux pour arracher la prolongation. Sonné par cette égalisation, les jeunes Kings ne s’en remettront pas et Portland s’imposait au final. On en oublierait presque la performance rocambolesque de Jusuf Nurkic, signant l’une des toutes meilleures performances de l’histoire. On se réserve le loin d’en parler un peu plus loin.

 

POINTS POSITIFS :

  • La chantier de Nurkic, en five-by-five
  • Lillard clutch en fin de match
  • Seth Curry qui prend de plus en plus de responsabilités
  • La défense de Harkless et Aminu

POINTS NÉGATIFS :

  • Stauskas en galère avec son shoot depuis quelques temps
  • Zach Collins qui s’est fait bouger
  • Les pertes de balles
  • Le trou noir dans le 3e quart-temps
Samedi 05 janvier : Portland Trail Blazers – Oklahoma City Thunder (109-111)
Trail Blazers face the Oklahoma City Thunder on January 4, 2019 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

5 THUNDER : Westbrook – Ferguson – George – Grant – Adams

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Nurkic

 

Les Blazers retrouvaient le Thunder pour commencer un week-end de back-to-back. Un adversaire qui leur avait plutôt souri la saison dernière, puisque Portland avait sweepé OKC sur l’ensemble de la régulière. Bien décidé à venir s’imposer dans l’Oregon, Paul George commençait la rencontre tambour battant, dans la continuité d’un mois de décembre digne d’un candidat au MVP. En face, c’est l’insatiable Jusuf Nurkic qui lui répondait en fructifiant admirablement ses 9 minutes dans le 1er quart en inscrivant 12 points. Les Blazers tentaient de s’échapper avant la mi-temps mais PG13, encore lui, permettait aux visiteurs de rester dans le rétroviseur de Portland. En seconde mi-temps, le Thunder faisait prévaloir sa défense de fer et passait même devant au score grâce à son 6e homme, Dennis Schröder. Portland ne trouvait plus la solution, Damian Lillard et CJ McCollum avaient bien l’occasion d’égaliser mais restaient courts. Paul George continuait son festival en terminant le travail sur la ligne. Les Blazers se heurtaient au rideau de fer du Thunder, ne marquant d’un seul panier dans le jeu au cours des 8 dernières minutes de jeu. Eux qui d’habitude, sont si forts lors des 4e quarts-temps.

 

POINTS POSITIFS :

  • Jusuf Nurkic qui domine Steven Adams
  • L’énergie de Layman

POINTS NÉGATIFS :

  • La panne offensive du 4e quart
  • L’adresse de Curry
Dimanche 06 Janvier : Portland Trail Blazers – Houston Rockets (110-101)

5 ROCKETS : Harden – Rivers – House Jr – Tucker – Capela

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Turner – Aminu – Nurkic

 

Jour du seigneur mais pas de repos pour les Blazers qui enchaînent avec un match face à l’équipe en forme du moment (ou le joueur devrais-je dire), les Harden Rockets. Le début de partie est équilibrée. Quand les joueurs de Houston jouent chacun leur partition tour à tour (notamment Austin Rivers qui enverra 4 bombes du parking de suite), Portland se la joue collectif. C’est d’ailleurs par une même initiative d’équipe que les Blazers faisaient la différence en toute fin de mi-temps, infligeant un sévère 13-0 aux visiteurs. Au retour des vestiaires, le barbu d’en face activait le mode MVP. CJ McCollum, en passe d’adresse ces temps-ci, lui répondait en retrouvant son tir longue distance. Souvent esseulé, James Harden pouvait cette fois-ci compter sur quelques coéquipiers. Gerald Green se faisait plaisir avec un dunk et ramenait les Rockets à 5 longueurs. A nouveau inarrêtable ce dimanche soir, le Bosnian Beast inscrivait 6 points de suite pour mettre les siens à l’abri et permettait à Portland de bien finir la semaine.

 

POINTS POSITIFS :

  • Nurkic en solide double-double
  • Les pertes de balles
  • Layman en sortie de banc
  • La défense sur Harden

POINTS NÉGATIFS :

  • Adresse à 3pts
  • Le match de Leonard
Bilan
  • 7e de la conférence Ouest
  • 3e de la division Nord-Ouest
  • 23 – 17

 

Le MVP de la semaine : Jusuf Nurkic

Stats : 23.7 points, 15.3 rebonds, 3.7 passes, 2.7 interceptions et 2 contres à 63% au tir en 33 minutes de jeu en moyenne

Jusuf Nurkic, MVP incontestable d’une semaine qui l’aura vu effectué le premier five-by-five (5 unités dans 5 catégories statistiques différentes) de l’histoire en 20points/20rebonds. Certes, c’était face aux Kings. Certes, le match s’est éternisé en prolongations. Quant bien même, la performance du Bosnien est tout simplement époustouflante. Et ça ne s’arrête pas là. Adams et Capela à se farcir pour terminer la semaine ? Pas de problème. Le premier fut bien limité par le Bosnien tandis que le second pris a dû subir le 20e double-double du pivot des Blazers cette saison. Jusuf Nurkic a clairement joué sa meilleure semaine depuis qu’il est arrivé dans l’Oregon, en mars 2017. Portland a besoin d’une 3e option solide et concrète pour pouvoir définitivement franchir un cap. L’avenir nous dira si le Bosnian Beast est cette solution.

 

Programme à venir
  • Réception des Knicks de New York
  • Réception des Bulls de Chigago
  • Réception des Hornets de Charlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *