Blazers Week #11 : Un début de road-trip encourageant

Après le traditionnel repos du All-Star Weekend, nos Blazers entament une série de matchs à l’extérieur. Cette dernière sera décisive pour savoir si oui ou non Portland est en mesure de rattraper Oklahoma City et s’offrir une place sur le podium de la conférence Ouest. Pour le moment, les hommes de Terry Stotts effectuent un sans-faute.

 

Jeudi 21 Février : Brooklyn Nets – Portland Trail Blazers (99-113)
(Bruce Ely, Trail Blazers)

 

5 NETS : Russell – Graham – LeVert – Harris – Allen

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Nurkic

 

Le début de rencontre était poussif. Après une semaine de pause, les poignets semblaient rouillés. Contender surprise à l’Est cette saison, les Nets faisaient plus que tenir tête aux Blazers. Shabazz Napier, back-up du soir en l’absence de Spencer Dinwiddie, et Ed Davis se rappellaient au bon souvenir de leur ancienne équipe. A la pause, c’était l’égalité parfaite entre Nets et Blazers. Au retour des vestiaires, Portland effectuait un 1er run dans ce match sous l’impulsion de Jusuf Nurkic. La domination dans la raquette était pour les visiteurs qui ne laissaient aucun répit à leurs adversaires du soir. Enes Kanter prenait le relais du Bosnien et faisait lui aussi la loi dans la raquette de Brooklyn. Efficient, le Turc montrait déjà tout ce qu’il pouvait apporter à la second unit des Blazers. A la fin du 3e quart-temps, l’écart était fait (+12). Cependant, les Nets étaient accrocheurs. Inarrêtable à 3pts, c’était encore ce bougre de Napier qui permettait à BKN de revenir à 1 petit point des Blazers. Alors que le scénario catastrophe habituelle cette saison à l’extérieur semblait se profiler, l’équipe faisait preuve de caractère et de maturité. Ne pouvant stopper le Bosnian Beast, les Blazers décidaient de resservir leur pivot. Un énorme dunk de Nurk sur la quasi totalité de la défense des Nets venait sceller la victoire de Portland. Le road-trip commençait bien.

 

POINTS POSITIFS :

  • Enes Kanter très efficace pour sa première
  • Jusuf Nurkic en mode Bosnian Beast

POINTS NÉGATIFS :

  • Le relâchement et manque de concentration

 

Samedi 23 Février : Philadelphie Sixers – Portland Trail Blazers (115-130)
(Bruce Ely, Trail Blazers)

 

5 SIXERS : Simmons – Redick – Butler – Harris – Marjanovic

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Nurkic

 

Opposé pour la 2e fois de la saison à des Sixers dépourvu de Joël Embiid, les Blazers comptaient bien repartir du Wells Fargo Center avec une 2e victoire consécutive à l’extérieur. L’affaire commençait bien avec un Lillard qui mettait sa franchise sur les bons rails en inscrivant rapidement 6 points d’affilés. Portland était bien dans sa rencontre et menait à la pause d’une courte tête. Malgré une adresse à 3pts inexistante, les Blazers pouvaient compter sur leur duo d’intérieurs européens. Après une jolie prestation face à Brooklyn, Enes Kanter continue son intégration réussie à Portland. Avec Jusuf Nurkic, il participait à la belle moisson des Pionniers au rebond, Portland terminant la rencontre avec 53 rebonds (dont 19 prises offensives). Dans le même temps, Jake Layman était au four et au moulin pour assurer la marche avant des Blazers avec un tomar sur Marjanovic et un contre sur Butler. Comme souvent cette saison, les Blazers réalisaient un chantier en 3e quart-temps. Désabusé et sans solution, Philadelphie lâchait rapidement l’affaire et recevait même quelques huées de son public. Portland quant à eux s’imposait une nouvelle fois sur ce début de road-trip grâce à une performance collective de haut vol (5 joueurs à 15 points ou plus). De bonne augure pour la suite.

 

POINTS POSITIFS :

  • La prestation collective
  • La défense sur Ben Simmons
  • La domination au rebond

POINTS NÉGATIFS :

  • McCollum maladroit
  • Adresse à 3pts

 

Bilan
  • 4e de la Conférence Ouest
  • 3e de la Division Nord-Ouest
  • 36 victoires – 23 défaites

 

Le MVP de la semaine : Jusuf Nurkic

Stats : 25.5 points, 11 rebonds, 2.5 passes, 1.5 contres à 67% au tir en 26 minutes de jeu de moyenne

Légèrement en difficulté avant le break du All-Star Game, Jusuf Nurkic a renfilé son costume de Bosnian Beast. Pour le plus grand bonheur de Rip City. Face à des raquettes à sa portée, Jusuf Nurkic a fait valoir son rang et a pu asseoir sa domination. Désormais, le Bosnien peut compter sur Enes Kanter qui ne va laisser le temps à la défense de souffler en l’absence de Nurkic. Maladroit ces derniers temps, Nurk a retrouvé son toucher. Sur ces 2 rencontres, il a été abreuvé de ballons par ces coéquipiers. Quand Nurkic va, tout va pour le mieux à Portland.

 

Programme à venir
  • Déplacement aux Cavaliers de Cleveland
  • Déplacement aux Celtics de Boston
  • Déplacement aux Raptors de Toronto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *