Blazers Week #2 : Un Lillard historique ne suffit pas

Au cours de cette 2e semaine de régulière, les Blazers ont connu leur première défaite à domicile comme à l’extérieur. Malgré un Lillard très en jambes, Portland n’a pas su se sortir de confrontations qui ont fait resurgir de vieux démons.

 

Lundi 22 Octobre : Portland Trail Blazers – Washington Wizards (124-125 OT)

 

Trail Blazers face the Washington Wizards on October 22, 2018 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 WIZARDS : Wall – Beal – Porter – Morris – Mahinmi

 

Une rencontre entre deux équipes aux antipodes l’une de l’autre. Ce mardi 22 octobre, leur trajectoire avant ce match était diamétralement opposée. Les Blazers sortant d’une première semaine convaincante avec des victoires sur les Lakers et les Spurs tandis que les Wizards privés de Dwight Howard s’inclinaient de justesse face au Heat et aux Raptors, sans Kawhi Leonard. C’était aussi l’affrontement entre deux des meilleurs back-courts de la Ligue. Si Lillard et Beal ont répondu présent, c’est la performance de l’intérieur des Sorciers Markieff Morris qui a été le facteur X de ce match. Posant d’énormes problèmes à Jusuf Nurkic par sa faculté à s’écarter et jouer loin du cercle, l’un des jumeaux de la fratrie Morris a finit la rencontre avec 28 points et 9 rebonds. Malgré ça, les Blazers étaient dans le coup. Par deux fois, Lillard aura l’occasion de tuer le match. Par deux fois, le meneur se fera contré sur ses tentatives de drive par Otto Porter, fortement critiqué pour sa discrétion depuis l’ouverture de la saison. Auteur d’un match plein (28 pts avec 9 rebonds et 9 passes), Damian Lillard a permis à Portland d’y croire jusqu’au bout et on ne peut pas lui en tenir rigueur. Une adresse longue distance qui nous a lâché (11/39) avec une fâcheuse tendance à en abuser même quand ça ne va pas et une flopée de ballons perdus (19 au total) sont les principales causes permettant d’expliquer cet échec. Rageant avant de s’engager dans un road-trip de 4 matchs loin de nos bases.

 

POINTS POSITIFS :

  • confiance entre les joueurs

POINTS NÉGATIFS :

  • la défense de Nurkic
  • notre réussite extérieur et notre entêtement

 

Jeudi 24 Octobre : Orlando Magic – Portland Trail Blazers (114-128)

 

Trail Blazers face the Orlando Magic on October 24, 2018. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 MAGIC : Augustin – Fournier – Isaac – Gordon – Vucevic

 

Le bilan qu’on peut tirer de ce match fait office d’avertissement pour tous les fans de la Ligue. Énervez Damian Lillard est une très mauvaise idée. Un fan du Magic et par conséquent, son équipe, l’auront appris à leur dépens. Complètement à l’envers en première mi-temps (7 petits points à 2/8 au shoot), Damian Lillard s’est expliqué avec son interlocuteur du soir au moment de rentrer au vestiaire en lui adressant simplement ces mots « Nous allons voir ». Et nous avons vu. Un second acte totalement hallucinant, Dame réussissait tout ce qu’il entreprenait et la fébrile défense du Magic n’y pouvait rien. Personne ne peut grand-chose face à cet homme lorsqu’il entre dans cette sorte d’état second, le temps d’un match.. ou d’une mi-temps. Au final, Lillard terminait la rencontre avec 41 points dans la besace, dont 34 points rien qu’en seconde mi-temps (record de franchise), la win au bout et un fan du Magic qui y repensera à deux fois avant de provoquer le franchise-player de l’équipe visiteuse.

 

POINTS POSITIFS :

  • le brasier Lillard
  • l’impact des deux côtés de Zach Collins

POINTS NÉGATIFS :

  • nos sautes de concentration
  • la défense totalement oubliée par moment

 

Samedi 26 Octobre : Miami Heat – Portland Trail Blazers (120-111)

 

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 HEAT : Dragic – Richardson – McGruder – Olynyk – Whiteside

 

Si le match des Wizards a légèrement laissé apparaître quelles pouvaient être les limites de notre équipe cette saison, le Heat les a fait explosées au grand jour. La machine collective et bien huilée de Miami orchestré par Erik Spoelstra a surclassé des Blazers manquant d’envie et de hargne pour l’emporter à l’American Airlines Arena. Nettement dominé dans le secteur du rebond (56 pour le Heat contre 40 pour Portland), nos intérieurs ont apparemment oublié toute notion de box out le temps d’une soirée, permettant à Hassan Whiteside et Bam Adebayo de se régaler sous les panneaux (21 rebonds à eux deux). Sous l’impulsion d’un Lillard à nouveau chaud comme la braise (42pts à 15/28 au shoot), les Blazers crurent jusqu’au bout au hold-up, passant devant à quelques minutes de la fin après avoir été mené pendant une grande partie de la rencontre. Le Heat mettait un terme à tous nos espoirs en finissant la rencontre par un 5/5 à 3pts, dans le sillage d’un Dwyane Wade vintage qui terminait la rencontre avec 19 points dont un surprenant 4/6 du parking.

 

POINTS POSITIFS :

  • Lillard qui bat un nouveau record de franchise
  • être revenu dans le match après un sérieux écart

POINTS NÉGATIFS :

  • le rebond défensif
  • un manque d’envie

 

Bilan :
  • 1 victoire – 2 défaites (3-2)
  • 5e bilan de l’Ouest
Le MVP de la semaine : Damian Lillard

Statistiques : 37.3 points à 48% au tir (38% à 3pts), 7.3 rebonds, 6.3 passes en 37 minutes de jeu

 

Souvent critiqué pour se mettre en route seulement à partir de la mi-février, Damian Lillard a l’air bien décidé à changer ses habitudes. Après une première semaine correcte, le meneur était déterminé à passer la seconde pour permettre à son équipe de gérer au mieux le premier des nombreux roads-trips de la saison. La seconde partie de la phrase n’a pas été tout fait réussi mais la performance de Dame est à saluer. Auteur de la mi-temps la plus prolifique en terme de scoring de la l’histoire de la franchise (34 points), il est également devenu le joueur à réaliser le plus grand nombre de match en inscrivant 40 points ou plus lors du match face au Heat, dépassant l’illustre Clyde Drexler et ses 17 matchs. Damian Lillard continue un peu plus de marquer l’histoire de ses Blazers. Son adoubement passera par sa capacité à porter son équipe vers les sommets.

 

Programme pour la semaine à venir :
  • Déplacement chez les Indiana Pacers
  • Déplacement chez les Houston Rockets
  • Réception des New Orleans Pelicans
  • Réception des Los Angeles Lakers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *