Blazers Week #3 : Une semaine presque parfaite

Une semaine de transition où il fallait négocier la fin du premier road-trip de la saison et le commencement d’une série de 6 matchs consécutifs à domicile. Dame Dolla a de nouveau mené le rythme pour ses partenaires et a bien failli nous jouer la partition parfaite jusqu’au bout..

 

Mardi 30 Octobre : Indiana Pacers – Portland Trail Blazers (93-103)

 

Trail Blazers face the Indiana Pacers on October 29, 2018. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 PACERS : Collison – Oladipo – Bogdanovic – Young – Turner

 

En sortie de défaite face au Heat, il fallait impérativement relever la tête pour ne pas laisser le doute s’installer. Dans une rencontre où les arbitres étaient décidés à jouer un rôle influent, le début de match était brouillon de part et d’autre. La première mi-temps était disparate, chacune des deux équipes remportant largement un quart-temps. Les Blazers faisaient la différence en seconde période, une nouvelle fois grâce au banc décidément redoutable d’efficacité depuis le début de la saison. Alors qu’il n’avait jouer jusque-là que 3 petites minutes en tout et pour tout, Caleb Swanigan va se muer en facteur X pour terminer la rencontre avec un solide double-double (11pts, 10rbs). Dans le même temps, son collègue sophomore Collins enregistrait une nouvelle belle perf avec 17 points. En toute fin de match, Indiana tentait tant bien que mal un run désespéré pour recoller aux basques des Blazers. C’est le moment choisi par le back-court, auteur d’un petit match (33 points à eux deux), pour clore la rencontre et mettre un terme au mince espoir des Pacers.

 

POINTS POSITIFS

  • le facteur X Swanigan
  • la second unit
  • le nouveau match solide de Collins

 

POINTS NÉGATIFS

  • les arbitres sifflant tout et n’importe quoi

 

Mercredi 31 Octobre : Houston Rockets – Portland Trail Blazers (85-104)

 

Trail Blazers face the Houston Rockets on October 30, 2018. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 ROCKETS : Paul – Gordon – Anthony – Tucker – Capela

 

En back-to-back mais opposé à des Rockets dépourvus de James Harden et James Ennis III notamment, l’occasion était trop belle pour ne pas repartir avec la gagne du Toyota Center. Les Blazers n’ont pas loupé le coche et l’ont même fait de fort belle manière, en s’imposant largement face aux coéquipiers de Chris Paul. Une rencontre très vite gérée par la bande à Lillard, qui a permis à ce dernier et aux principaux cadres de l’équipe de se reposer en ne jouant que 25 petites minutes. Un road-trip bouclé avec 3 succès sur 4 possible et du repos en prime. Terry Stotts ne pouvait guère espérer mieux et c’est avec le sentiment du devoir accompli que les Blazers rentraient sereinement au bercail, pour une série de 6 matchs consécutifs à la maison.

 

POINTS POSITIFS

  • notre défense
  • les cadres ont pu se reposer

 

POINTS NÉGATIFS

  • le rebond défensif (20 rbs offs laissés à Houston)

 

Vendredi 2 Novembre : Portland Trail Blazers – New Orleans Pelicans (132-119)

 

Trail Blazers face the New Orleans Pelicans on November 1, 2018 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 PELICANS : Frazier – Holiday – Moore – Mirotic – Okafor

 

Un remake des derniers playoffs. Le raccourci facile serait de parler de revanche mais le contexte étant bien différent, ce sentiment ne semble pas animer le groupe de Portland au moment de ces retrouvailles. Privé d’Anthony Davis et d’Elfrid Payton, le déplacement des Pelicans dans le Rose Garden s’annonçait rude. S’appuyant sur un Julius Randle prolifique en sortie de banc, NOLA faisait jeu égal avec Portland jusqu’à l’orée du 4e quart. L’adresse des locaux, porté par leur public, faisait la différence dans l’ultime période (18/35 à 3pts soit un peu plus de 50% de réussite). Profitant de l’absence du Unibrow, Jusuf Nurkic réalisera un match efficace avec 20 pts et 9 rebonds à 7/9 au shoot malgré des carences défensives évidentes. Les Blazers perpétuaient ainsi leur belle série et étaient toujours en course pour réaliser une semaine parfaite. En plus de ça, les Lakers étaient annoncés en ville et nous restions sur 17 victoires consécutives face à ces derniers..

 

POINTS POSITIFS

  • notre adresse extérieure
  • notre passing game

 

POINTS NÉGATIFS

  • le rebond défensif
  • Randle nous a marché dessus, qu’aurait-fait Davis ?

 

Dimanche 4 Novembre : Portland Trail Blazers – Los Angeles Lakers (110-114)

 

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 LAKERS : Ball – Ingram – James – Kuzma – McGee

 

Deuxième affrontement de la saison face à nos potes de LA et la chute fut différente qu’à l’accoutumée. Restant sur une incroyable série d’invincibilités face aux Lakers, les Blazers entamaient la rencontre sereinement, peut-être trop. A la pause, les deux équipes étaient aux coudes à coudes, Portland ne menant que d’un tout petit point. Le 3e quart-temps était fatal aux Blazers. Façon Warriors, les Lakers faisaient du 3e quart leur terrain de jeu, tandis que Portland artillait à distance malgré un pourcentage de réussite en berne (6/35 à 3pts à l’issue du match). Pour la première fois de la saison, notre second unit était dépassé, commettant de trop nombreuses pertes de balles (9 sur les 14 au total). Javale McGee remettait à nouveau son costume de Shaquille O’Neal pour traumatiser Nurkic et nos intérieurs en claquant 6 contres et en étant très efficace sous le panier. Une belle occasion manquée de conclure une semaine qui aurait pu (ou dû) s’annoncer parfaite. A noter, le premier (vrai) bon match de McCollum, auteur de 30 points avec une propreté rare (13/24) qu’on ne lui avait pas connu depuis l’ouverture de la saison.

 

POINTS POSITIFS

  • le bon match de McCollum
  • Nurkic efficace

 

POINTS NÉGATIFS

  • notre défense intérieure
  • la second unit
  • entêtement à 3pts même quand ça ne rentre pas

 

Bilan :
  • 3 victoires – 1 défaites (6-3)
  • 3e bilan de l’Ouest

 

Le MVP de la semaine : Jusuf Nurkic

Statistiques : 15.2 points, 9.2 rebonds, 2 passes à 55% au tir

Ces égarements en défense et ces oublis au rebond défensif sont des problématiques que le Bosnien n’arrive pas corriger depuis le début de la saison. Mais sa contribution offensive de la semaine permet quelque peu de reléguer ses galères défensives au second plan. Avec une précieuse activité au rebond offensif, Nurkic parvient à se débrouiller pour étoffer son scoring, l’intéressé obtenant logiquement que très peu de ballons dos au panier. Big Nurk s’est même octroyé l’heureuse surprise d’inscrire son premier trois points de la saison. Après 7 échecs d’affilés lors des 5 premiers matchs, la série prit fin face à Indiana. Cet évènement est anecdotique et le tir du parking ne deviendra pas l’arme du Bosnian Beast, qui en prend un peu plus d’un par match depuis le début de la saison, mais s’il parvient à en enquiller quelques uns cette année, on ne dira pas non. Allez Jusuf, un peu plus d’entrain en défense et ça sera parfait !

 

Programme pour la semaine à venir :
  • Réception des Timberwolves du Minnesota
  • Réception des Bucks de Milvaukee
  • Réception des Clippers de Los Angeles
  • Réception des Celtics de Boston

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *