Blazers Week #4 : Carton plein à la maison

Une semaine complète chez soi est une bonne occasion pour se ressourcer mais également engranger un maximum de victoires. Réputé pour leur solidité à domicile, les Blazers n’ont pas failli à leur réputation et font le plein de confiance avant un road-trip de 6 matchs qui nous permettra d’en savoir un peu plus sur le plafond de cette équipe. 

 

Lundi 5 Novembre : Portland Trail Blazers – Minnesota Timberwolves (111-81)

 

Trail Blazers face the Minnesota Timberwolves on November 4, 2018 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 WOLVES : Jones – Okogie – Wiggins – Gibson – Towns

 

Dans une rencontre où sa majesté Jimmy Butler n’avait pas daigné faire le déplacement dans l’Oregon, les Blazers se sont imposés tranquillement en se payant le luxe de faire tourner leur effectif. Auteur d’une entrée plus qu’affreuse face aux Lakers, ce blow-out face aux Wolves a permis à Meyers Leonard de faire le plein de confiance, lui qui alterne entre le très bon et le très mauvais depuis le début de saison. Terry Stotts a eu l’intelligence de le remettre sur le terrain et bien lui en a pris : 15 points et 12 rebonds au final pour le chouchou de Rip City. Pour le reste, pas grand chose à en retirer face à un Minnesota décimé (privé aussi de Jeff Teague) si ce n’est que notre banc, a encore pu démontré qu’il était l’un des tout meilleurs de la Ligue.

 

POINTS POSITIFS :

  • chaque match à son héros
  • le banc
  • le bon match de Meyers Leonard

POINTS NÉGATIFS :

  • petite adresse à 3pts (7/28)

 

Mercredi 7 Novembre : Portland Trail Blazers – Milvaukee Bucks (118-103)

 

Trail Blazers face the Milwaukee Bucks on November 6, 2018 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 BUCKS : Bledsoe – Brogdon – Middleton – Antetokounmpo – Lopez

 

Dans une rencontre entre deux des cadors actuels de chaque conférence, ce match faisait figure de test pour des Blazers séduisants mais dont certains doutes subsistaient. De bout en bout, Portland dominait la partie sans jamais réussir à creuser l’écart. Façon Warriors, les hommes de Terry Stotts passaient la vitesse supérieure lors du 3e quart-temps, bien aidé par des Bucks peu soigneux avec le ballon et maladroit près du cercle à l’image d’un Malcolm Brogdon maladroit. Pendant ce temps, CiJé montait tout doucement en pression. Plus la saison avançait, plus l’issue inévitable d’un CJ Game se faisait sentir. C’était pour ce soir. Il posait définitivement son toucher de velour sur la rencontre en faisant glisser le rookie des Daims Donte Divincenzo jusqu’au premier rang des gradins sur un crossover salvateur. Ce mercredi 7 novembre, CJ a fait étalage de toute sa panoplie offensive pour inscrire au final 40 points à 17/26 au shoot (dont 5/10 du parking). Les Bucks avaient établit leur plan de bataille défensif sur Damian Lillard, compréhensible et logique. McCollum a fait payé ce manque de respect sur sa personne pour le plus grand bonheur de Portland.

 

POINTS POSITIFS :

  • le brasier de McCollum
  • la défense sur Giannis

POINTS NÉGATIFS  :

  • les problèmes de fautes de nos intérieurs

 

Vendredi 9 Novembre : Portland Trail Blazers – Los Angeles Clippers (116-105)

 

Trail Blazers face the Los Angeles Clippers on November 8, 2018 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Layman – Aminu – Nurkic

5 CLIPPERS : Gilgeous-Alexander – Beverley – Harris – Gallinari – Marjanovic

 

Troisième fois de la saison qu’on affronte LA mais cette fois-ci, ce sont les Clippers qui se dressaient sur la route des Blazers. Le souvenir  douloureux du buzzer beater de Blake Griffin l’an dernier planait encore dans les entrailles du Moda Center. Exit Blake Grffin tradé aux Pistons, c’est une équipe des Clippers new look, mêlant vétérans et jeunesse sans grande star, qui se présentait ce jeudi. Comme on si attendait, les Voiliers sont accrocheurs et ne se laissent jamais avouer vaincus. Les Blazers mènent la rencontre de bout en bout avec un écart qui atteindra les 10 points mais les Clippers restaient là en embuscade, porté par un Montrezl Harrell qui impressionne soir après soir (19 points et 6 rebonds). Sérieux et concentré, Portland ne commettait pas d’erreurs et s’imposait logiquement dans une partie qui puait le hold-up à plein nez. On parlait la semaine dernière d’une semaine « presque » parfaite. Il fallait juste être patient. Les Blazers l’ont fait et de fort belle manière.

 

POINTS POSITIFS :

  • aucune baisse de concentration durant l’intégralité du match
  • le rebond
  • l’agressivité et l’efficacité sur la ligne ds LFs (26/28)
  • les pertes de balles (seulement 6)

POINTS NÉGATIFS  :

  • Nurkic maladroit

 

Bilan :
  • 3 victoires (9-3)
  • 2e bilan de l’Ouest
  • 1er de la division Nord-Ouest
Le MVP de la semaine : CJ McCollum

Statistiques : 25.7 points, 4.3 rebonds, 3.0 passes à 50.9 % au tir dont % à 3pts

 

En délicatesse avec son shoot depuis le début de l’exercice, les galères de CJ McCollum ne pouvaient perdurer. L’équipe tournant bien, c’était préoccupant sans pour autant être alarmant. L’introduction d’Evan Turner en tant que porteur de balle officiel derrière Lillard est peut-être à l’origine de ce début de saison poussif pour l’ancien pensionnaire de Lehigh. Face aux Bucks, McCollum a livré une partition de toute beauté, un récital offensif des plus complets dont lui seul (ou presque) est capable. Il faut également souligner ses bonnes dispositions défensives qui pénalisent moins l’équipe qu’auparavant. Il était l’un des derniers du roster à ne pas avoir encore répondu présent cette année, CJ McCollum a fait parler son mid-range à sa place.

 

Le programme à venir :
  • Réception des Celtics de Boston
  • Déplacement aux Lakers de Los Angeles
  • Déplacement aux Timberwolves du Minnesota

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *