Blazers Week #13 : Portland assure l’essentiel

Les Blazers entamaient le virage final de la saison. Trois déplacements de prévu où les victoires devaient s’enchaîner pour ne pas perdre le rythme dans la course folle des playoffs à l’Ouest. Les huits semblent déjà connus mais on est encore loin de savoir dans quel ordre toutes ces équipes vont finir.

 

Mercredi 13 Mars : Los Angeles Clippers – Portland Trail Blazers (104-125)

(NBA.com)

 

5 CLIPPERS : Gilgeous-Alexander – Beverley – Shamet – Green – Zubac

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Nurkic

 

Les duels entre Clippers et Blazers offrent toujours de belles confrontations. Cette dernière n’échappait pas à la règle entre des Clippers en quête de playoffs et des Blazers qui souhaitent avoir l’avantage du terrain en post-season. Le début de match était pour les meneurs. Damian Lillard répondait au rookie Shai Gilgeous-Alexander qui inscrivait 9 points d’entrée pour mettre son équipe sur les bons rails. Grâce à leur adresse extérieure, LA prenait les devants sur 2 tirs longue-distance consécutifs, signés Shamet et Green. Dans le 2e quart-temps, les Clippers continuaient de faire la course en tête sans jamais parvenir à se détacher réellement. Un tir à 3pts juste avant la pause de CJ McCollum permettait aux Blazers d’être à seulement 2 petits points des Voiliers à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Clippers continuait à bombarder de loin avec une grande efficacité (9/15 à 3pts au final). Le nouveau-venue à la trade deadline Shamet récidivait avec 2 flèches lointaines. Heureusement, les Blazers commençait également à préchauffer derrière l’arc. Lillard par deux fois, ainsi que McCollum, répondaient aux assauts des jeunes Clippers et permettaient à Portland de passer devant pour la 1re fois depuis le 1er quart-temps. À l’approche du 4e quart, les Blazers menaient d’une courte tête. Le moment choisi par CJ McCollum pour sortir de sa boîte. Très discret jusque là, l’arrière s’embrasait comme il sait si bien le faire. Le Staples Center pouvait admirer la panoplie complète de CJ : catch and shoot, pull-up, iso, cut. En quelques minutes, McCollum anéantissait tous les espoirs de la Californie et inscrivait 23 points à 8/9 au tir dans l’ultime période. Terry Stotts pouvait donc dire merci à son shooteur qui a grandement facilité la tâche des siens en prenant feu dans ce 4e quart-temps.

 

POINTS POSITIFS :

  • Le coup de chaud de McCollum en 4e quart
  • Le banc qui a tendu le coup face à des meilleurs de la ligue

POINTS NÉGATIFS :

  • Les rebonds défensifs
  • Difficulté à protéger la raquette

 

Samedi 16 Mars : New Orleans Pelicans – Portland Trail Blazers (110-122)
(Photo by Layne Murdoch Jr./NBAE via Getty Images)

 

5 PELICANS : Payton – Jackson – Williams – Randle – Okafor

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Hood – Aminu – Nurkic

 

En l’absence de Holiday et Davis, la rencontre face à New Orleans pouvait s’apparenter à une tranquille balade de santé en Louisiane. C’est peut-être ce que les joueurs de Portland se disaient aussi. La preuve puisque le début de match ressemblait à un gigantesque open-bar, Julius Randle et Jahlil Okafor ayant tout le loisir de se servir dans la raquette des hommes de l’Oregon. L’ailier fort des Pelicans totalisait déjà 21 points à la fin du 1er quart-temps. Pour stopper le duo des Pelicans, Terry Stotts décidait de faire rentrer Collins. Bien lui en a pris puisque le jeune Zach dissuadait nombre des futurs tentatives adverses. L’association Collins/Kanter se complétait bien pour permettre aux Blazers de revenir. En fin de 2e quart, Damian Lillard profitait d’un tir à 3 pts en transition pour devenir le second meilleur marqueur de l’histoire de la franchise, dépassant LaMarcus Aldridge. Cette passation avait le don de réveiller Dame qui revenait en seconde mi-temps avec d’autres intentions. Le meneur inscrivait rapidement 5 points pour faire passer les Blazers devant. Sauf que Portland était brouillon en ce vendredi soir et remettait à chaque fois les Pelicans dans le bain. Comme souvent cette saison, c’est l’adresse extérieure qui faisait la différence pour les Blazers. Curry, McCollum et Lillard multipliaient les banderilles derrière la ligne à 3pts pour définitivement faire grossir l’écart. Que ce fut dur mais les Blazers pouvaient se rendre à San Antonio avec le sentiment du devoir accompli.

 

POINTS POSITIFS :

  • Le bel apport de Collins des deux côtés du terrain
  • Le bon match en sortie de banc de Kanter
  • La titularisation réussie de Hood

POINTS NÉGATIFS :

  • La 1re MT passive de Lillard
  • Nurkic en fouled-trouble
  • La défense intérieur

 

Dimanche 17 Mars : San Antonio Spurs – Portland Trail Blazers (108-103)
(NBA.com)

 

5 SPURS : White – Forbes – DeRozan – Aldridge – Poeltl

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Nurkic

 

Les Blazers enchaînaient un 2e match en 2jours face aux Spurs, eux aussi en back-to-back. En début de match, la bataille à l’intérieur faisait rage. Les deux équipes se rendaient coup pour coup. DeRozan au buzzer du 1er quart-temps venait donner une petite possession d’avance à San Antonio. Dans le second quart-temps, les Spurs accélérait le rythme grâce à leur banc cosmopolite. Poeltl, Mills et surtout Belinelli faisaient mal à Portland. Seul Rodney Hood parvenait à répondre de loin par deux fois. Rapidement dans le bonus, les Blazers en profitaient pour revenir au score et même passer devant. Mais comme dans le 1er quart, DeMar DeRozan récidivait et inscrivait un nouveau mid-range à quelques secondes de la mi-temps. En seconde période, la physionomie restait la même, le plus gros écart ne dépassant pas les 5 points. Sur un drive, CJ McCollum se faisait bâcher par l’Autrichien Jakob Poetl. En retombant, CJ se tenait le genou gauche et l’arrière n’allait pu refaire son apparition sur le parquet. Malgré la perte d’un membre de leur back-court, les Blazers ne baissaient pas les bras et menaient à l’entame de l’ultime période. Le moment choisi par les Spurs pour faire pleuvoir à 3pts. White, Forbes, Bertans, tout la jeune clique des Spurs s’y mettait et Terry Stotts ne pouvait que constater les dégâts. Nurkic tentait bien de garder Portland en vie mais le coup de chaud des Spurs à 3pts avait raison de Blazers épuisés. En ayant fait le job en début de semaine, les Blazers pouvaient néanmoins être satisfait de leur bilan hebdomadaire.

 

POINTS POSITIFS :

  • Agressivité de Nurkic
  • Le bon match d’Harkless

POINTS NÉGATIFS :

  • La blessure de McCollum
  • Défense ligne à 3pts

 

Bilan
  • 42 victoires – 27 défaites
  • 4e de la conférence Ouest
  • 2e de la Division Nord-Ouest

 

Programme à venir
  • Réception des Pacers d’Indiana
  • Réceptions des Mavericks de Dallas
  • Réception des Pistons de Detroit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *