Playoffs Demi-Finale – Game 6 : Les Blazers font le boulot et seront de retour à Denver

Damian Lillard l’avait annoncé, les Blazers avaient bien l’intention de revenir à Denver pour un Game 7. Bien aidé par son banc, Portland a su s’imposer devant son public pour continuer de croire en sa destinée.

 

Portland Trail Blazers – Denver Nuggets (119-108)

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Kanter

5 NUGGETS : Murray – Harris – Craig – Millsap – Jokic

 

D’entrée de jeu, Portland montrait ses intentions. A la suité d’une interception d’Aminu, Moe Harkless inscrivait les premiers points pour les locaux sur un dunk. Ce n’était malheureusement qu’éphémère puisque les Nuggets dominaient rapidement les débats dans ce début de match. Jokic ou Millsap continuait de sanctionner les mis-matchs continuelles avec Aminu ou Kanter sur leur dos. Un side-step de Damian Lillard à 3pts venait cacher les difficultés des Blazers en attaque. L’entrée de Hood soulageait Portland (7pts à 3/4 au tir) mais l’écart était déjà fait à l’issue des 12 premières minutes (34-28 DEN). Terry Stotts était contraint de laisser CJ McCollum avec la second unit pour ne pas voir l’écart gonfler. Mais c’était bien ces derniers qui contribuait majoritairement à revenir à hauteur. Sur un tir du parking de Dame DOLLA, les Blazers reprenaient les commandes (48-47 POR). Après des débuts exécrables, le back-court de Portland rectifiait le tir et enchaînait un 8/11 au tir après avoir loupé les 5 premiers shoots du match. La surprise de la mi-temps venait de Zach Collins qui concluait ses bonnes minutes par un 3pts dans le corner.

 

Lors des deux rencontres précédentes, les Blazers se fustigeaient dans le 3e quart-temps. Cette fâcheuse tendance semblait se répéter avec un Harris remonté qui partait au dunk. Même le défenseur attitré de Lillard inscrivait des points en convertissant 2 tirs à longue-distance. Damian Lillard trouvait que cette mouvance avait assez duré et décidait d’imposer son tempo. Le meneur inscrivait 17 points dans la période avec des tirs lointains osés et propulsait Portland sur les bons rails à l’entame de l’ultime période. À nouveau, la second unit de Portland faisait le job. Rodney Hood poursuivait sa soirée idyllique et atteignait même son record en carrière en playoffs. Lillard se payait même le luxe de rester sur le banc pendant 6 longues minutes, un évènement rarissime. Sur son seul tir primé du soir, Seth Curry octroyait le plus gros écart du match en faveur de Portland (101-88 POR). L’archer Hood continuait de toucher sa cible avec insolence et les Blazers se dirigeait tout droit vers la victoire. Un dernier 3pts de McCollum venait sceller l’issue de la rencontre. La première partie de la mission des Blazers était accomplie.

 

POINTS POSITIFS :

  • Les facteurs X Hood et Collins
  • L’apport du banc dans sa globalité
  • Lillard et son adresse à 3pts
  • Murray et Millsap muselé

POINTS NÉGATIFS :

  • Manque d’application de Kanter pour convertir les rebonds off
  • L’entame de match

 

Le MVP de la rencontre : Rodney Hood
Trail Blazers face the Denver Nuggets in the second round of the playoffs on May 9, 2019 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

Stats : 25 points (8/12 au tir) et 4 rebonds

Les pièces ajoutées par Neil Olshey en cours de saison se révèlent fort utile dans cette post-season. L’intérim de Kanter s’est avéré être un succès, le promu 6e homme Rodney Hood se révèle être un formidable joker de luxe. Rentré très vite en jeu à la suite des difficultés d’Harkless, l’ancien joueur des Cavs sanctionnait immédiatement le frêle Jamal Murray. Aux côtés de Zach Collins, l’ailier était déchaîné. Dans le 4e quart-temps, Rodney Hood ne perdait rien de sa clutchitude du Game 3. Un shoot à 3pts en déséquilibre venait conclure une prestation royale. Oublié au bout du banc de Cleveland un an auparavant, Rodney Hood revit depuis son arrivée dans l’Oregon.

 

L’action du match : le double-play de Zach Collins

Zach Collins se révèle de plus en plus dans cette fin de série face aux Nuggets. Il pourrait même être une des solutions aux nombreuses difficultés des Blazers à l’image de ce double-play au beau milieu d’un temps fort de la second unit. Il couchait tout d’abord le présomptueux Monte Morris avant de finir lui-même sur les fesses. Le sophomore se relevait à toute vitesse pour filer de l’autre côté du terrain. Sur un pick & roll avec son partenaire fétiche Curry, ce dernier resortait sur Evan Turner qui remettait le ballon au sol pour Collins en un temps. Le pivot ne se précipitait pas et feintait Plumlee qui plongeait dedans à bras le corps. Le beau Zach n’avait plus qu’a finir par-dessus d’un hook tout en finesse. Alternant souvent le chaud et le froid, Zach Collins s’est avéré être un bénéfice non négligeable sur cette rencontre. Sa défense sur Paul Millsap tout du long du match a été un modèle du genre.

 

 

 

(Source Image : Bruce Ely / Portland Trail Blazers)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *