Playoffs Finale de Conférence – Game 1 : Les Blazers impuissants face au duo Curry/Thompson

Moins de 48 heures après un Game 7 au scénario fou, les Blazers se rendaient à Oakland pour affronter les champions en titre. Les retrouvailles avec les Finales de Conférence ont été rude lors de ce premier match dominé par les Warriors.

 

Golden State Warriors – Portland Trail Blazers (116-94)

 

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Kanter

5 WARRIORS : Curry – Thompson – Iguodala – Green – Bogut

 

Face à des Warriors privés de leur superstar Kevin Durant, les Blazers se disaient qu’il y avait un coup à faire malgré la fatigue physique et émotionnelle de la victoire face à Denver. De retour dans sa version primaire, Golden State pouvait compter sur son back-court iconique pour se lancer sur la bonne voie. Stephen Curry et Klay Thompson inscrivait 11 des 13 premiers points de leur équipe. Portland était à l’agonie à l’image d’un air-ball d’Enes Kanter ou d’un tir de Moe Harkless contré. Malgré tout, les Blazers limitaient les dégâts et n’étaient qu’à 4 points à l’issue du 1er quart-temps grâce à un tir à 3pts de Rodney Hood au buzzer de la période (27-23 GSW). La maladresse des Blazers persistait en second quart-temps avec un Seth Curry qui loupait 2 shoots ouverts consécutifs à mi-distance. De l’autre côté, son frère aîné ne se gênait pas pour planter à longue-distance et donnait 10 points d’avance aux siens sur un nouveau tir extérieur. Portland restait malgré tout au contact grâce au bonus.

 

En seconde période, les Warriors ne desserraient pas l’étreinte et infligeaient d’entrée un run de 17-3 avec Curry en principal artificier. Les Blazers étaient incapable de répondre à l’état d’incandescence du meneur adverse qui inscrivait son 8e tir à 3pts du match à 4 minutes de la fin du 3e quart, soit 1 de plus que le total de Portland à l’issue de la rencontre. Largement dominé dans la confrontation avec son frère, Seth inscrivait son seul et unique tir du match pour ramener l’écart sous la dizaine. Malgré une adresse en berne et des pertes de balles à foison, Portland restait dans la partie grâce à un Moe Harkless impactant et un Lillard qui marquait son 2e panier à 3pts du match (97-88 GSW). Très à l’aise cette nuit dans leur jeu sans-ballon et leur sortie d’écran, Curry et Thompson marquaient 8 points consécutivement pour repousser définitivement les Blazers. Un dernier tir dans le corner de Draymond Green venait sceller l’issue de la rencontre.

 

POINTS POSITIFS :

  • Harkless impactant des deux côtés du terrain
  • Le rebond offensif

POINTS NÉGATIFS :

  • La défense sur Curry et Thompson (trop basse)
  • Lillard bien pris sur P&R
  • Kanter qui a du mal a pesé
  • Les pertes de balles (22)
  • L’adresse extérieure
Le MVP de la rencontre : Stephen Curry
Trail Blazers face the Golden State Warriors in the Western Conference Finals on May 14, 2019 at Oracle Arena. Bruce Ely / Trail Blazers

 

Stats : 36 points (12/23 dont 9/15 à 3pts), 6 rebonds, 7 passes et 1 interception en 35 minutes

Critiqué sur son début de série face aux Rockets, Stephen Curry a élevé le curseur depuis la blessure de Kevin Durant. Le meneur a fait taire tous ses détracteurs en inscrivant 33 points en une seule mi-temps lors du Game 6 à Houston. Pour son entrée dans ces Finales de Conférence, l’aîné de la fratrie Curry est resté dans la même lignée. Profitant de la défense laxiste des Blazers sur P&R, Curry a sanctionné le moindre espace qui lui été octroyer. Son trop-plein de réussite extérieure lui permettait de pénétrer ensuite à sa guise pour terminer sur un lay-up ou des floaters. Terry Stotts va devoir trouver des solutions car Stephen Curry peut continuer à envoyer des bombes pendant longtemps si on ne le serre pas d’un peu plus près.

 

L’action du match : le back-to-back 3’s du Chef Curry

Alors que les Blazers était tout proche des Warriors à quelques instants de la mi-temps, Steph Curry assénait un dernier coup de boutoir avant la fin de la première période. Le meneur se servait de son arme fétiche, le tir à 3pts, pour saper le moral des hommes de l’Oregon. Le premier tir est une analogie de ce Game 1 tant Curry a punit la défense des Blazers en sortie d’écran. Sur le second, on voit bien que l’on a en face de nous l’un des meilleurs shooteurs de l’histoire. Perdant son dribble, Stephen Curry se retrouve en déséquilibre au moment de s’élever dans les airs mais le shoot fait malgré tout ficelle. De quoi vous dégoutez juste avant de rentrer aux vestiaires.

 

 

 

(Source Image : PortlandTrailBlazers.com / Bruce Ely)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *