Playoffs Finale de Conférence – Game 2 : Une avance de 15 points ne suffit pas face à ces Warriors

Les Blazers auront tout mieux fait dans ce match que les Warriors. Pourtant, l’issue finale semble inévitablement être en faveur de Golden State. Damian Lillard et ses coéquipiers retournent à Portland non sans avoir eu l’opportunité de rentrer avec l’avantage du terrain.

 

Golden State Warriors – Portland Trail Blazers (114-111)

5 BLAZERS : Lillard – McCollum – Harkless – Aminu – Kanter

5 WARRIORS : Curry – Thompson – Iguodala – Green – Bogut

 

Éteint lors du match d’ouverture à l’Oracle Arena, les Blazers débutaient tambour battant ce 2e match de la série. CJ McCollum plantait 2 tirs à 3 pts consécutifs pour jouer les yeux dans les yeux avec les Warriors. Même Moe Harkless plantait également à deux reprises depuis le parking de manière surprenante. On se disait alors que les Blazers avaient un coup à jouer. D’autant qu’ils semblaient avoir appris de leur erreur du précédent match en observant une garde rapprochée sur Stephen Curry et Klay Thompson. Malheureusement, les Blazers craquaient irrémédiablement dans les dernières secondes de chaque possession avec un Draymond Green qui s’infiltrait dans les brèches. CJ McCollum continuait sur sa lancée dans la période suivante et comptait déjà 15 points avant même la moitié du second quart. Sans forcément appuyer sur l’accélérateur, Portland créait l’écart et faussait compagnie aux Warriors. Seth Curry chipait un ballon dans les mains de son frère et donnait jusqu’à 17 points d’avance aux Blazers sur un tir à 3pts. Englué dans le piège des Warriors, Damian Lillard s’en dépêtrait pour inscrire 3 tirs from downtown dans les 3 dernières minutes. À la mi-temps, l’écart était fait (65-50 POR) mais la période préférée des Warriors se profilait à l’horizon.

 

Terry Stotts avait certainement prévenu ses hommes mais lorsque la machine infernale des Warriors a décidé de se mettre en marche, peu d’équipes sont capables de se mettre en travers de sa route. Steph Curry et Klay Thompson n’étaient pas surnommés les  » Splash Brothers  » par hasard. Le back-court des Dubs faisait tomber la pluie sur un Portland qui est pourtant habitué à un climat pluvieux. Les Warriors infligeait un run de 20-6 aux Blazers dont 16 points du duo Curry/Thompson. En moins de 6 minutes, Golden State avait refait son retard. Alors que tout semblait rouler pour les visiteurs, le moindre dribble devenait une véritable torture dans ce 3e acte. Les Blazers ne sombraient pas et Damian Lillard profitait d’un rare instant de répit de Thompson pour abuser de McKinnie et se rendre sur la ligne des lancers-francs. Après la pluie, vient le beau temps et Portland repartait de plus belle à l’orée du 4e quart. Dame s’offrait un and-one en extension (100-94 POR). Meyers Leonard réalisait une entrée remarquée et profitait des offrandes de son leader pour sanctionner une défense des Dubs aux abonnés absents. Mais à nouveau, Golden State passait un nouveau run et repassait devant à l’approche des deux dernières minutes. Seth Curry tentait bien de perturber son frère sur la ligne des lancers-francs mais l’ainé de la fratrie Curry gardait son sourire d’ange. Andre Iguodala réalisait ensuite une action défensive de très grande classe sur Damian Lillard pour empêcher les Blazers d’arracher la prolongation. À l’expérience, Golden State a eu raison de Trail Blazers fébriles qui n’auront pas su conserver leurs multiples avances.

 

POINTS POSITIFS :

  • La réussite extérieure (18/39 à 3pts)
  • Le match complet de Seth Curry
  • La défense sur Curry

 

POINTS NÉGATIFS :

  • Les 2nd chances laissées à GS
  • Manque uniquement la victoire

 

Le MVP de la rencontre : Seth Curry
Trail Blazers face the Golden State Warriors in the Western Conference Finals on May 16, 2019 at Oracle Arena. Bruce Ely / Trail Blazers

 

Stats : 16 points (5/9 au tir), 1 rebond, 2 passes et 4 interceptions en 29 minutes de jeu

Relativement discret pour sa première campagne de playoffs en carrière, Seth Curry décidait enfin de sortir le grand jeu devant toute sa famille. C’est par sa défense qu’il se faisait tout d’abord remarquer. Seth venait dans le dos de son frère pour lui subtiliser malicieusement le ballon. Il participait à la bonne passe des Blazers qui infligeait un 34-21 aux Warriors dans le second quart. Son retour dans l’ultime période coïncidait également avec le retour en forme des Blazers. Il plantait 2 nouvelles banderilles à longue-distance pour donner une légère avance à Portland. Il faillit même donner la victoire aux siens en inscrivant un dernier tir du parking à 60 secondes de la fin du match. Seth Curry terminait la rencontre avec le meilleur +/- de son équipe, +13 à l’issue de la rencontre. Insuffisant néanmoins pour ramener la victoire dans l’Oregon.

 

L’action du match : Iguodala, l’art du timing

Mené de 3 points avec une dizaine de secondes à jouer, la balle revenait sans contestation possible dans les mains de Damian Lillard. Gêné par les mains actives d’Andre Iguodala, le meneur des Blazers tentait tant bien que mal de s’élever dans les airs afin de décocher un tir. Sauf que la balle ne parvenait jamais à hauteur de son viseur, Iggy frappait le ballon d’un timing parfait et s’en accaparait dans la foulée. À peine le buzzer retenti, André Iguodala manifestait sa joie en courant vers les vestiaires comme un gamin. L’action de l’ailier couteau-suisse des Warriors valait autant qu’un tir pour la gagne.

 

 

(Source Image : TrailBlazers.com / Bruce Ely)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *