Preview Playoffs 2018/2019 – 1er Tour : Le Thunder se dresse sur la route de Portland

Au terme d’une saison régulière 2018/2019 excitante, Trail Blazers et Thunder vont s’affronter au premier tour des playoffs. Analyse et revue d’effectif de cette série alléchante qui pourrait nous réserver du grand spectacle.

 

Saison régulière Portland Trail Blazers

On prédisait le pire pour Portland. Au sortir d’une saison où les Blazers se sont faits sèchement expédier des playoffs par New Orleans, on ne donnait pas chère de la peau des hommes de Terry Stotts. Avec un effectif semble-t-il amoindri sur le papier avec la perte d’Ed Davis notamment, Portland a su optimiser et obtenir la quintessence de son effectif. Damian Lillard a donné le ton à ses coéquipiers dés le début de saison, en signant de grosses performances pour mettre son équipe sur de bons rails. Les Blazers ont été réguliers tout au long de la saison, ce qui n’a pas forcément été le cas ces dernières années. Les signatures de l’été et celle de l’inter-saison ont été de belles surprises et permis au head-coach Stotts de voir son banc gagner en consistance. Heureusement car Portland a été atteint par la malchance sur cette fin de saison. La blessure aux ligaments de McCollum tout d’abord mais dont la gravité n’avait rien à avoir avec le traumatisme physique et moral de celle de Jusuf Nurkic. Les Blazers parviendront à se relever pour terminer la régulière la tête haute. Pour la 2e année consécutive, Portland figure sur la 3e marche du podium à l’Ouest. Les Blazers gagnent ainsi le droit de défier le Thunder d’Oklahoma City, sans Jusuf Nurkic.

 

Saison régulière Oklahoma City Thunder

A côté de cet exemple de régularité, vous avez.. le Thunder ! Russell Westbrook et toute sa clique ont débuté la saison tambour battant. Profitant largement d’un calendrier à leur portée, OKC a cartonné durant les 3 premiers mois. Paul George marchait sur l’eau et entrait sérieusement dans la discussion du MVP, derrière les deux monstres Antetokounmpo et Harden. Avec un banc bonifié par l’arrivée de Dennis Schröder, le Thunder court et défend dur. Malgré tout, la machine se grippe dans le courant de l’année. Paul George se blesse à l’épaule et n’est plus aussi flamboyant qu’en début d’exercice. OKC montre son visage des mauvais jours, l’emportant haut la main face aux grosses équipes et traînant des pieds face aux derniers de la classe. Ce manque de constance dans l’effort et la rigueur font que le Thunder hérite de la 6e place. Pas peu fier de se trouver face aux Blazers qu’ils ont sweepé sur la régulière et d’éviter les Warriors en demi-finale. Encore faudra-t-il franchir ce premier obstacle.

 

Analyse de la série

Sur la saison régulière, la rivalité naissante entre Oklahoma City et Portland n’a pas fait l’ombre d’un pli. Le Thunder a remporté les 4 confrontations face aux Blazers. Chaque rencontre donna pourtant lieu à des affrontements à couteaux tirés. OKC est peut-être ce qui peut s’apparenter comme la pire match-up possible. La dimension athlétique des hommes de Billy Donovan surpasse de loin celle des joueurs de l’Oregon et ce, à tous les postes. Quant on sait que le Thunder est capable d’amener sa défense à un niveau  » d’élite « , Terry Stotts transpire déjà à l’idée d’échafauder un stratagème. Très agressif sur le porteur de balle et d’une redoutable polyvalence, la défense du Thunder sera une des clés de la série. Ensuite, le rythme de jeu sera lui aussi une donnée essentielle. Portland est friand d’un tempo lent, permettant à Lillard de mettre son petit monde en place ou de donner la balle à l’intérieur. De l’autre côté, le Thunder emmené par la pile électrique Westbrook adore courir et mettre le feu. L’exécution de Portland face à la vitesse éclair d’Oklahoma City. L’équipe qui parviendra à imposer son propre rythme tout au long de la série fera un grand pas vers le prochain tour. Sévèrement remis en question suite à l’échec de l’an dernier, Terry Stotts joue gros sur cette série. Chacune de ses décisions seront scrutées et il devra anticiper les ajustements de Donovan. Enfin, la capacité de Portland à prendre feu à longue distance sera également un facteur déterminant. Les Blazers n’ont jamais marqué autant de 3 pts dans leur histoire que cette saison.

Trail Blazers face the Oklahoma City Thunder on March 7, 2019 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers
Analyse des matchs-ups

Penchons-nous désormais sur les individualités. Ces dernières années, Portland fait souvent face à un problème persistant : la dépendance à Lillard et les prises à deux sur le meneur. Parfaitement camisolés par la défense des Pelicans l’an passé, les Blazers espèrent ne pas revivre pareille mésaventure. Sur les 4 rencontres de la régulière, le Thunder n’a pas forcément cherché à trapper Lillard. Leur polyvalence et agressivité défensive sont déjà suffisamment étouffantes pour embêter le meneur. Cependant, si Dame commence à prendre feu et mettre la misère au Thunder, Billy Donovan ne se gênera pas pour utiliser cette arme. L’autre problématique pour Portland se résume en un seul joueur : Paul George. Al-Faruq Aminu a fait de jolis progrès en attaque cette année mais insuffisant pour embêter le défenseur d’élite qu’est PG13. Portland devra surtout s’atteler à limiter son impact en attaque. La mission confiée à Aminu et Harkless s’annonce prépondérante. Reste à savoir quel Paul George fera face à nous, le MVP caliber ou celui de la fin de saison. Enfin, la perte de Nurkic est probablement ce qui fait le plus peur aux fans des Blazers. Socle à la fois offensif et défensif, son absence va peser lourd dans la balance. Enes Kanter est un remplaçant plus que correct mais va souffrir face au bestial Steven Adams. Jusuf Nurkic pouvait passer depuis le post haut, obligeant Adams à sortir et laissant le champ libre aux extérieurs de Portland pour couper dans la raquette. Enes Kanter ne possède pas cette dimension de passing game et n’est pas non plus un magna du rebond défensif.

Trail Blazers face the Oklahoma City Thunder on March 7, 2019 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

Même si l’apport du banc est relégué dans un second plan en playoffs, c’est un aspect qui peut être en la faveur de Portland. Seth Curry (un des meilleurs pourcentages de la Ligue à 3pts) et Rodney Hood (comblant ce manque de scoring sur les ailes) se sont avérés être de belles trouvailles et guident de fort belle manière la second unit des Blazers. Zach Collins pourrait avoir son mot à dire et rentrer pour apporter une stabilité défensive à Portland. Le sophomore joue peut-être gros sur cette série si Terry Stotts daigne lui faire confiance. En face, Dennis Schröder semble esseulé mais pourra toujours compter sur Westbrook et George pour l’aider à un moment ou un autre. Enfin, CJ McCollum devra suppléer Lillard. Revenu de blessure il y a moins d’une semaine, l’état de forme de CJ est l’une des principales préoccupations du coaching staff. Auteur d’une saison moyenne, Portland aura besoin d’un grand CJ McCollum pour l’emporter.

Le duel à suivre : Lillard vs Westbrook

Cette série sera plus qu’un simple affrontement entre deux équipes. Ces dernières ne s’apprécient guère à l’image de leurs deux leaders, Damian Lillard et Russell Westbrook. L’affrontement a déjà débuté entre les deux à coup de punchlines par médias interposés. Les deux meneurs devront prouver en playoffs. Westbrook n’a jamais passé un tour de post-season depuis le départ de Kevin Durant aux Warriors. Damian Lillard devra  faire une grosse campagne pour rentrer dans l’histoire de sa franchise. Dame évolue à son meilleure niveau, franchissant un nouveau cap dans son jeu. Le Brodie a bouclé une 3e saison de suite en triple-double et semble énerver sur cette fin de saison. C’est LE duel à suivre sur ce 1er tour de playoffs et les deux auront à coeur de briller.

Trail Blazers face the Oklahoma City Thunder on January 4, 2019 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers
Pronostic : 4-2 OKLAHOMA CITY

Mon coeur de fan penche pour un 4-3 en faveur de Portland où les Blazers l’emportent dans un Game 7 mémorable au Moda Center. Malheureusement, ma raison me pousse cependant à voir une victoire du Thunder. L’absence de Nurkic sera trop importante sur la longueur d’une série. Les Blazers ne sont jamais aussi forts que lorsqu’on ne les attend pas, à eux de me faire mentir.

 

Calendrier :
  • Game 1: Le 14 Avril, à 21h30, à Portland
  • Game 2: Le 16 Avril, à 4h30, à Portland
  • Game 3: Le 19 Avril, à 3h30, à Oklahoma City
  • Game 4: Le 21 Avril, à 3h30, à Oklahoma City
  • Game 5: Le 23 Avril, horaire non défini, à Portland *
  • Game 6: Le 25 Avril, horaire non défini, à Oklahoma City *
  • Game 7: Le 27 Avril, horaire non défini, à Portland *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *