Preview Playoffs 2018/2019 – Finale de Conférence : Les Blazers défient les champions en titre

Dix-neuf ans. Pour la première fois depuis dix-neuf ans, les Blazers retrouveront les Finales de Conférence. La dernière venue de Portland à ce stade de la compétition remontait à l’époque Pippen/Wallace et une défaite face aux Lakers. Au terme d’une série épique face aux Nuggets, les Blazers se sont octroyés le droit de rêver face aux tenants du titre.

 

Demi-Finale Portland Trail Blazers

Qui l’aurait cru ? Après avoir déjoué tous les pronostics à l’occasion du 1er tour face au Thunder, les Blazers ont récidivé en sortant les Nuggets en 7 matchs, à l’issue d’une série passionnante. Impressionnant face à OKC, Damian Lillard a passé le relais à CJ McCollum face aux hommes du Colorado. Une série de playoffs aboutie pour l’arrière avec, en apothéose, un Game 7 magistral. Sur ces 7 matchs, Portland a également vu l’apport d’un banc souvent critiqué cette saison. Rodney Hood et Zach Collins ont été très impactant et font parti des raisons pour lesquelles les Blazers sont en Finales de Conférence aujourd’hui.

Demi-Finale Golden State Warriors

Après un début de série tranquille à la maison, les Warriors se sont mis à douter. Les Rockets étaient bien décidés à faire tomber ceux qui les avaient éliminés lors du 7e match des Finales de Conférence l’an passé. Et c’est toute la Baie d’Oakland qui retenaient son souffle au moment de la blessure de Kevin Durant dans le Game 5. Particulièrement maladroit jusqu’à lors, Stephen Curry retrouvait son adresse au meilleur des moments pour porter son équipe lors des deux derniers matchs de la série. Avec 33 points en seconde mi-temps lors du Game 6, le meneur évitait à son équipe un match 7 de tous les dangers. Golden State atteint ainsi sa 5e Finale de Conférence consécutive.

 

Analyse de la série

Malgré le fait qu’ils ne soient pas dans la même division, Blazers et Warriors ont le plaisir de s’affronter 4 fois par an du fait de leur proximité géographique. Sur la régulière, aucune tendance ne se dégage puisque chaque équipe l’a emporté à deux reprises, dont une à l’extérieure. Vous avez certainement encore en tête le shoot clutch de Lillard à quelques secondes de la fin dans la Baie d’Oakland pour s’imposer. Sauf qu’en playoffs, Golden State montre un tout autre visage et les Blazers se sont souvent retrouvés face à l’énigme insoluble que constituent les Warriors : comment les arrêter en attaque quand dans le même temps, on ne parvient pas à marquer. Durant la régulière, la présence de Nurkic avait permis aux Blazers de faire payer le manque de présence dans la peinture des Warriors. Sur les 4 matchs, Jusuf Nurkic tournait sur un solide double/double en 20-10. Malgré tout le bien qu’apporte Kanter, ce dernier ne sera pas en mesure d’apporter pareil contribution au scoring et par son jeu de passes pour des coupes au panier. La bataille des banc sera une donnée importante puisque le replacement d’André Iguodala dans le 5 majeur a affaiblie la 2nd unit des Warriors. Très en vue lors de la série face aux Nuggets, les remplaçants vont devoir continuer d’apporter surtout si Lillard ou McCollum viennent à être trappé. Maladroit et discret depuis le lancement des playoffs, Seth Curry pourrait voir monter en lui une poussée d’adrénaline à l’idée d’affronter son frère aîné.

 

Trail Blazers face the Golden State Warriors on February 13, 2019 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers

 

Analyse des matchs-ups

Ces Finales de Conférence sont peut-être l’occasion de pouvoir admirer une joute entre les deux meilleurs back-courts de la Ligue : la complémentarité du duo Curry/Thompson opposé au binôme embrasé Lillard/McCollum. Si Curry et Lillard devraient apporter leurs productions respectives, c’est peut-être la faculté de l’un des deux arrières à prendre le pas sur l’autre qui fera la différence dans cette série. Avec ses qualités défensives d’élites, Klay Thompson est tout à fait capable de museler McCollum. Ce dernier est au sommet de son art et vient de sortir sa meilleure série de playoffs en carrière mais l’irrégularité de CJ peut revenir au grand galop avec l’aide d’un Thompson en mission.

 

Très en vue sur ce début de playoffs avec la meilleur moyenne au scoring, Kevin Durant sera absent pour le commencement de cette série. Un soulagement pour les ailes de Portland qui s’apprêtaient à souffrir face à la polyvalence et la longueur de KD. Les Warriors peuvent cependant compter sur un Iguodala rajeuni qui affiche qui affiche des chiffres impressionnants en terme d’adresse. Mis de côté sur la fin de série face à Denver, Al-Faruq Aminu va devoir retrouver son efficacité à 3pts si Portland souhaite exister en dehors de son duo star.

 

Le duel à suivre : Damian Lillard vs Stephen Curry

Tous aux abris, les tirs longues-distances vont abonder dans un duel entre deux shooteurs à la réussite insolente et à la distance inhumaine. Le natif de la Baie d’Oakland, Damian Lillard, aura à coeur de montrer sa valeur face à l’enfant chéri de la région depuis sa draft en 2009. Similaires dans le jeu de par leur penchant pour le tir extérieur, Damian Lillard et Stephen Curry se respectent énormément. Si le meneur des Blazers devrait s’occuper de Curry en défense, Lillard devrait voir face à lui une pléthore de défenseurs différents, voire deux à la fois par moment ! Pour la dernière épopée de Golden State dans la Baie avant leur départ pour San Francisco, Dame DOLLA espère un dénouement tragique pour des Warriors qu’il allait voir régulièrement étant jeune.

 

Trail Blazers face the Golden State Warriors on December 29, 2018 at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers
Pronostic: 4-1 Golden State Warriors

Vous en avez l’habitude, l’intégralité de mes pronostics a été balayé d’un revers de la main tantôt par Damian Lillard, tantôt par CJ McCollum. Les Blazers n’en finissent plus de surprendre et bien malin celui qui pourra dire jusqu’où Portland s’arrêtera. Malheureusement, la franchise de l’Oregon a montré ses limites au tour précédent et les Splash Brothers  semblent bel et bien de retour. De plus, l’absence de Kevin Durant ne devrait pas s’étendre sur toute la longueur de la série et sa simple présence sur le parquet annihile quasiment toute espoir. Le pronostic s’oriente donc vers une victoire aisée de Golden State dans cette série. Le tout pour Portland sera de tenter de rester au contact dans chaque rencontre, dans l’espoir d’un exploit de son back-court, particulièrement friand des derniers instants d’un match.

 

Calendrier :
  • Game 1: Le 15 Avril, à 3h00, à Golden State
  • Game 2: Le 17 Mai, à 3h00, à Golden State
  • Game 3: Le 19 Mai, à 3h00, à Portland
  • Game 4: Le 21 Mai, à 3h00, à Portland
  • Game 5: Le 23 Mai, horaire non défini, à Golden State*
  • Game 6: Le 25 Mai, horaire non défini, à Portland*
  • Game 7: Le 28 Mai, horaire non défini, à Golden State*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *