Profil Draft 2019 : Mfiondu Kabengele, le longiline Canadien de Florida State

La saison NBA est arrivé à son terme mais les franchises n’ont pas terminé leur travail pour autant. La Draft 2019 approche à grands pas et les Trail Blazers sont détenteur d’un unique pick, le numéro 25. Je vous propose donc d’étudier quelques profils de joueurs qui pourraient venir combler des besoins dans l’effectif. Aujourd’hui, présentation de Mfiondu Kabengele, le Canadien de Florida State.

 

CARACTÉRISTIQUES INDIVIDUELLES ET PHYSIQUES
  • Équipe : Florida State Seminoles (Sophomore)
  • Âge : 21 ans
  • Taille : 2m09
  • Poids : 116kg
  • Envergure : 221 cm
  • Statistiques : 13.2 points, 5.9 rebonds, 1.5 contres et 1.3 pertes de balles à 50% au tir (dont 36%à 3pts)
  • Poste : Ailier-fort

 

L’energizer des Seminoles possède probablement l’un des profils les plus alléchants en fin de premier tour. Ou alors c’est ma forte appétence pour le gamin qui m’entraîne à le voir comme tel. Auteur d’une belle progression entre sa première et sa deuxième année, Mfiondu Kabengele a tout de l’intérieur moderne. Shooteur, mobile et capable de défendre son cercle, le Canadien coche beaucoup de cases qui le rendent désirables. Malgré l’impact conséquent qu’il avait sur son équipe, Kabengele ne jouait  » que  » 21 minutes par match cette saison, sans jamais connaître de titularisation.

QUALITÉS :

Rebond (aussi bien défensif que offensif)

Shooteur (C&S à 3pts)

Finition intérieur (les deux mains)

Physique (mobilité pour le poste, mensurations)

Protection d’arceau

Moteur

 

Les stats ne sont pas forcément très parlantes mais Mfiondu Kabengele a un profil de scoreur. Cette étiquette couplé à un aspect défensif plus qu’intéressant suffit à regarder de plus près les qualités du Canadien. Son toucher de balle et sa mécanique de tir très propre font de lui un shooteur honorable de loin, en catch-and-shoot principalement. Kabengele camoufle son absence de moves à l’intérieur par un fort penchant à prendre des tirs à mi-distance. Sa capacité à finir des deux mains près du cercle vient confirmer un toucher de balle qualitatif pour un garçon de sa taille. Défensivement, le neveu de Dikembe Mutombo (héritage familiale oblige) sait à peu près tout faire. Excellent dans la protection de sa peinture de par son envergure et un placement intelligent, Kabengele est aussi capable d’être sur les lignes de passes. Plus grand et long que la plupart des intérieurs NCAA, il a souvent dominé ses adversaires sur le jeu de la puissance et de la robustesse. Face aux opposants de plus petite taille, Mfiondu Kabengele est loin d’être ridicule grâce à un jeu de pieds actif et pourra possiblement défendre sur plusieurs postes sur de courtes séquences.

 

DÉFAUTS :

Explosivité

Passes

Dribble

Jeu dos au panier


EN CHANTIER :

– Drive

Tir à mi-distance

 

Malgré son physique et ses dimensions exceptionnelles, Mfiondu Kabengele manque quelque peu d’explosivité. Non pas qu’elle soit réduite au statut de néant mais on pourrait s’attendre à ce qu’un tel athlète puisse bondir avec véhémence. Dans le jeu, l’ailier-fort des Seminoles devra bosser sur deux points liés : son dribble qui aura pour conséquence sa capacité à driver. Assez restreint dans son arsenal offensif par sa seule qualité de shooteur, Mfiondu devra se munir d’un handle honorable afin de pouvoir accéder au cercle en quelques dribbles et être plus qu’une simple menace sur jump-shot. Un aspect qui pourrait grandement jouer sur la variation de son plafond. Cependant, le secteur de jeu où il reste le plus de boulot est probablement son jeu de passes. Ce n’était pas son rôle mais son ratio de 0.3 passes décisives pour 1.3 pertes de balles pique légèrement le regard.

 

LE FIT AVEC LES BLAZERS :

 

Avec l’absence de Nurkic pour une majeure partie de la saison à venir, Portland pourrait avoir la bonne idée de renforcer son secteur intérieur. Zach Collins va être décalé au poste 5 et il n’est jamais meilleur à cette position que lorsqu’il est accompagné d’un autre intérieur de métier. De plus, Kabengele n’affectera pas le spacing de Portland avec sa possibilité de shooter de loin depuis le poste 4. Son physique fera également du bien à un effectif des Blazers qui manquent cruellement d’athlètes que ce soit pour défendre sur des monstres physiques ou apporter une solution en haute altitude en offensive. Bosseur, besogneux et appliqué, il pourrait parfaitement s’intégrer à la mentalité du groupe. À moins qu’il ne soit pris avant le pick 25, sa côte ne faisant que de grimper d’heure en heure.

 

(Source photo : NBC Sports)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *