Suivez-nous sur

Dossiers

[Analyse Tactique] Enes Kanter, sa domination au rebond

Enes Kanter a récemment réalisé un record de franchise aux rebonds. Examinons les chiffres et voyons ce que le Turc apporte aux Blazers.

Tableau tactique de basket-ball. © Freepik

Introduction : À raison de deux dimanches par mois, nous vous proposons une chronique tactique. Le but est de mieux comprendre les systèmes et tactiques mis en place par les Blazers.

Aujourd’hui, nous allons voir le travail effectué par Enes Kanter aux rebonds.

Un joueur imparfait

Passer de titulaire à un joueur de banc en NBA n’est pas toujours facile, mais c’est une tâche que le pivot de Portland Enes Kanter a géré avec grâce. Après avoir réussi à remplacer Jusuf Nurkic, souvent blessé cette saison, le pivot Turc a continué à faire ce qu’il faisait de mieux sur le terrain. Obtenir des rebonds et des paniers, tout en sortant du banc.

Depuis le retour de Nurkic, Kanter est sorti du banc lors de huit des dix derniers matchs des Trail Blazers. Il a débuté les deux autres matchs lorsque Nurkic était au repos pour la gestion de ses blessures. Pendant cette période, Enes a enregistré quatre doubles-doubles et battu un record de franchise. Record au nombre de rebonds dans un match, avec 30 prises contre les Pistons. C’est une bonne dynamique pour n’importe quel pivot titulaire moyen de la Ligue.

Kanter est un joueur imparfait. C’est quelque chose que tous les fans de la NBA ont remarqué depuis que le pivot a rejoint la ligue. Mais avec les Blazers, il montre qu’il peut être un excellent joueur de rôle, que ce soit en sortie de banc ou titulaire. Qu’est ce qui fait de lui un tel succès ?

Voici ce que nous savons de Kanter. C’est un rebondeur prolifique et un scoreur dans la raquette qui est l’un des pires pivots défensifs de la ligue. Nous savons qu’il peut remplir une feuille de statistiques, mais cela ne signifie pas toujours qu’il aide son équipe autant qu’il ne fait qu’améliorer ses statistiques. Est-ce quelque chose qui a soudainement changé avec Portland ? A-t-il appris à se déplacer latéralement sans donner des sueurs aux fans des Blazers ?

Un trou défensif

La réponse à la question ci-dessus est clairement NON. Il est toujours mauvais défensivement. Selon Cleaning The Glass, les sept line-ups avec lesquelles Kanter a passé le plus de temps cette saison encaissent une moyenne de 117,1 points pour 100 possessions. Cela place ces line-ups à peu près au 31e centile, ce qui est assez catastrophique. Portland est une très mauvaise équipe défensive qui a affiché un défensive rating de 116,1 cette année, 29ème de la ligue, et Kanter n’a pas du tout aidé à cet égard.

Donc, s’il n’aide pas du côté défensif, que fait-il exactement ?

Du rebond, beaucoup de rebonds

Il fait simplement ce qu’il a toujours fait, obtenir des rebonds et des paniers, à un meilleur rythme qu’à n’importe quel moment de sa carrière. Ses points ne sont pas plus élevés, mais il a atteint ses meilleurs pourcentages en carrière. Un pourcentage de réussite sur le terrain à deux points (60,8%), un pourcentage au tir effectif (60,8%) et au pourcentage de tir réel (64,1%).

Kanter n’est pas vraiment un pivot qui cherche à augmenter sa portée de tir. Presque tous ses tirs viennent de la peinture et en particulier dans la zone restreinte. Il est très doué pour marquer ces tirs. Il réalise 66,5% de ses tirs dans la zone réglementée et 65,2% de ses tirs à moins d’un mètre cinquante du cercle donc deux chiffres solides.

Mais aussi agréable que cela soit de savoir que s’il obtient le ballon au bord du cercle, il peut terminer. C’est encore mieux de savoir qu’il va presque toujours se créer un tir parce qu’il accumule autant de rebonds offensifs. Ses 4,3 rebonds offensifs par match le placent au second rang de la ligue derrière Clint Capela qui joue environ quatre minutes de plus par match que Kanter. Son pourcentage de rebond offensif de 14,9% le place également au deuxième rang derrière Capela.

Ces statistiques, cependant, sont ce que vous voyez si vous passez par NBA.com. Si vous allez sur Basketball Reference, ce que vous constaterez, c’est qu’Enes Kanter a la meilleure saison au rebond offensif de tous les joueurs à avoir déjà porté le maillot de Portland. B-R lui donne un pourcentage de rebond offensif de 17%, ce qui est 1,4% de plus que Chris Dudley lors de la saison 1994-95.

Ce n’est pas seulement son pourcentage de rebond offensif qui est impressionnant. Son pourcentage de rebond total de 24% sur Basketball Reference ne se classe que derrière les 24,1% de Marcus Camby en 2010-2011. C’est une saison incroyable au rebond pour Kanter. Et pour le record, le match à 30 rebonds contre Detroit n’était que le quatrième depuis l’année civile 1996.

Le rebond n’est pas toujours le meilleur indicateur d’impact sur le jeu. Il y a beaucoup de joueurs dans la NBA, tels que Whiteside ou Drummond, qui ramassent des rebonds par douzaine et n’ont pas fait influencer le jeu pour le mieux. Même avec Kanter, cela n’a généralement pas d’importance en terme d’impact global sur le jeu.

Mais avec les Blazers, sa faculté à prendre des rebonds offensifs est particulièrement utile pour générer des possessions supplémentaires. Lamar Hurd souligne constamment qu’avoir Kanter sur le terrain signifie que Portland n’obtient pas seulement un tir par possession, il y a une chance réelle d’avoir deux ou trois tirs par possession.

Des secondes chances

Claquette de Kanter au rebond.

Prenez ce panier contre Detroit dans le match à 30 rebonds. Le floater de Norman Powell était en fait le second tir de la possession car le premier tir est venu d’un fade-way de Damian Lillard. Kanter a saisi le rebond et a fait la passe pour réinitialiser l’attaque. C’est la valeur de quelqu’un comme Kanter. Vous pouvez vous permettre de rater quelques tirs de temps en temps car vous aurez immédiatement une chance de vous rattraper.

Claquette dunk d’Enes Kanter.

Voici juste un autre put-back de Kanter, car je ne pense pas que nous devions trop insister sur ce point. Il ne monte généralement pas au cercle d’une façon impressionnante, donc ce jeu se démarque. Il se démarque également parce que c’était son troisième rebond offensif dans les trois premières minutes du match (étonnamment, les 12 rebonds offensifs de Kanter dans un match cette année, et un record avec Clint Capela). Mason Plumlee n’a jamais eu une chance dans ce match.

Solution au load management

Il est très important que Kanter soit quelqu’un qui puisse intervenir à la rigueur lorsque Nurkic n’est pas disponible. C’est une saison incroyablement difficile et épuisante. Nous venons de voir l’un des meilleurs jeunes joueurs de la ligue, Jamal Murray, voir sa saison se terminer prématurément avec déchirure d’un ligament croisé. Ce n’est qu’un exemple de la difficulté physique de jouer cette saison.

C’est pourquoi il est important de donner des jours de congés à des joueurs comme Nurkic et Lillard afin qu’ils puissent se reposer. Plus une équipe peut gérer le temps de jeu de ses meilleurs joueurs, mieux c’est. Cela rend les gars comme Kanter encore plus importants. C’est un joueur certes imparfait, mais c’est une garantie que quand il commence, il mouille le maillot et fait le maximum pour que son équipe gagne.

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast