Suivez-nous sur

Dossiers

[Analyse Tactique] La défense du pick-and-roll

Le pick est un principe de jeu très utilisé en NBA. Évoquons la défense des Trail Blazers sur ces situations.

Tableau tactique de basket-ball. © Freepik

Introduction : À raison de deux dimanches par mois, nous vous proposons une chronique tactique. Le but est de mieux comprendre les systèmes et tactiques mis en place par les Blazers. Aujourd’hui, la défense du pick and roll.

La défense du pick-and-roll

Nous avons déjà évoqué le principe du pick-and-roll et son utilisation en attaque lors du dernier épisode. Cette fois nous allons évoquer la défense sur la situation de pick-and-roll. Vous pouvez également retrouver un sujet sur la défense dans l’analyse sur le small ball. Analysons ensemble les différentes options qu’ont les défenseurs pour défendre cette situation.

Les différentes options défensives sur pick-and-roll

Dans toute l’analyse, nous allons appeler le meneur adversaire B1 et son poseur d’écran B5. Pour Portland, le défenseur porteur de ballon sera référencé A1 et son coéquipier qui défend sur le poseur de pick A5. Évoquons les différentes options de la défense à deux sur pick-and-roll.

Aider-reprendre : Permet de mettre une grosse pression sur l’attaque. Mais dans ce cas il vaut mieux avoir des intérieurs très mobiles et nous aurons moins de présence au rebond défensif. B1 prend le pick de B5. A1 passe soit en dessous de l’écran ou suit B1 par dessus. Pendant ce temps, A5 sort rapidement pour aider en réalisant des petits pas rapides derrière l’écran pour faire reculer/ralentir B1 seulement le temps qu’A1 revienne dessus.

Schéma du aider-reprendre.

Zoner-suivre/glisser : Intéressant pour les intérieurs peu mobiles et on rend l’accès au cercle difficile. Permet de sécuriser le rebond défensif. Par contre, très risqué contre les attaquants forts en un contre un ou ayant un très bon stop shoot (tirs en sortie de dribble). Donc, B1 prend le pick de B5, A5 lui reste un peu plus en retrait, dans sa zone (zoner) en tête de raquette. Cela permet à A1 de suivre B1 par-dessus ou par-dessous le pick.

Schéma du zoner-suivre.
Schéma du zoner-glisser

Tasser ou sticker-glisser : Efficace pour défendre sur le poseur d’écran, que ce soit un pick-and-roll ou un pick-and-pop. Efficace sur un porteur de ballon qui n’est pas adroit et pas spécialiste du cross-over. Mais à l’inverse très risqué sur un très bon dribbleur ou un très bon shooteur. B1 prend l’écran de B5, A5 est collé à B5 (tasser) et A1 passe en dessous de l’écran (glisser) pour reprendre B1.

Schéma du tasser-glisser

Orientation ou no-pick : Parfait pour perturber une équipe qui joue exclusivement sur pick-and-roll. Par contre, cela confine le jeu sur un quart de terrain. Mais le défenseur intérieur peut vite se faire déborder par le porteur du ballon et si le poseur d’écran réoriente bien son écran cela peut déstabiliser la défense. A1 oriente B1 à l’opposer de l’écran pour lui fermer l’accès au pick. A5 défend plutôt en zone que sur B5.

Schéma de l’orientation et no pick

Changement (switch) par-dessous/dessus : Cela permet de casser l’agressivité de l’attaque. Oblige le porteur de balle à avoir une excellente vision de jeu. Mais la moindre erreur de communication peut-être fatale et nécessite des aides défensives en fonctions des mismatchs. Donc, B1 prend l’écran de B5, A5 communique avec A1 pour changer. A5 lâche B5 pour défendre sur B1 tandis qu’A1 passe sous ou au-dessus de l’écran et défend sur B5.

Schéma du changement par dessous
Schéma du changement par dessus

Les chiffres de la défense des Blazers sur pick-and-roll

La défense des Blazers se classent comme étant la 29ème de la ligue, soit l’une des plus mauvaises. Cela se reflète dans nos chiffres sur la défense sur pick-and-roll :

  • Portland est l’équipe qui concèdent le plus d’and-one sur les pick-and-roll. Que ce soit sur le meneur-arrière ou sur le poseur d’écran.
  • Les Blazers sont dans le dernier tiers des équipes qui concèdent le plus de points par possession sur cette situation de picks.

Des situations in game

Première situation, premiers problèmes pour Portland avec le manque de communication. Portland a très souvent ce problème mais est-ce dû à un problème de concentration, de QI défensif, de motivation ou autres ?

Sur cette première action Porziņģis, défendu par Enes Kanter, pose un pick pour Dončić sur Lillard. Le Turc souhaite a priori faire un changement, mais Lillard n’a pas l’air d’avoir entendu la communication de son coéquipier. Les deux joueurs sont tout deux en défense sur le même joueur laissant le Letton tout seul. Lillard se presse de revenir, mais trop tard, très bon pick-and-pop de la part des deux joueurs Européens.

Pick-and-pop entre Doncic et Porzingis.

Sur ce second play, Trent Jr prend une cascade d’écran dont le dernier qui va libérer Brunson sur la remise en jeu. Carmelo Anthony ne bouge pas d’un poil pour aider son coéquipier. Réception en sortie d’écran, tir, panier, sanction.

Brunson catch and shoot à trois-points.

Les deux joueurs les plus souvent attaqués sur ces situations sont Carmelo Anthony et Enes Kanter. Ils manquent tout deux de rapidité latérale et de vivacité pour défendre correctement sur les pick-and-roll. Le turc choisit très souvent de zoner et de laisser son coéquipier défendre à un contre deux. Compliqué surtout face à des poseurs de picks capables de shooter à trois points. Quant à Melo il essaye tant bien que mal de défendre quitte à pénaliser son équipe par des fautes idiotes après s’être fait déborder. Voici plusieurs actions face aux Mavericks de Dallas.

Pick and roll Doncic Kléber.
Kléber seul à trois-points après un pick-and-pop.
Kléber encore laissé seul par Enes Kanter.
Faute volontaire et inutile de Carmelo Anthony sur Doncic.

Mais tout n’est pas à jeter. Nous avons de bons joueurs capable de défendre sur pick-and-roll. Des joueurs comme Hood, Little, Covington ou encore Jones Jr ont cette capacité à défendre sur des porteurs de ballons ou des pivots.

Voyons l’exemple avec Nassir Little et Derrick Jones Jr. Le premier défend sur Hardaway Jr qui porte le ballon, Porziņģis défendu par DJ vient poser un écran. Les deux joueurs décident de changer par dessus et cela est bien réalisé. Little essaye de contester la prise de position du Letton alors que DJ est actif pour défendre la passe. Interception, bonne défense.

Bonne défense sur pick and roll de Derrick Jones Jr et Nassir Little.

Sur cette action, on peut voir la même réalisation avec Rodney Hood et Robert Covington. Pick-and-roll des Mavericks, or CJ McCollum en bas de l’écran, fait un pas vers l’axe central pour couvrir le roll. Cela suffit pour que le jeune All-Star texan sanctionne cette décision d’une superbe passe. La défense est bien réalisée, elle a seulement été battue par le génie du meneur adverse qui ne rapporte pas de points sur cette action.

Bonne défense sur le pick-and-roll de Robert Covington et Rodney Hood.

Des problèmes à résoudre

Comme vous l’avez compris, la défense des Portland Trail Blazers a de nombreux soucis, surtout lorsqu’il y a Enes Kanter et Carmelo Anthony sur le parquet. Ça ira sûrement mieux dans les semaines à venir avec le retour prévu de Jusuf Nurkic. Il sera également intéressant de voir l’intégration de Norman Powell.

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast