Suivez-nous sur

News

[Bilan Individuel Saison 2019/2020] Remerciement pour service rendu au soldat Tolliver

En attendant une possible reprise de la NBA, on a décidé de tirer le bilan individuel de la saison de chacun des joueurs de la franchise. Aujourd’hui, revenons sur l’apport d’Anthony Tolliver qui a dû jouer bien plus qu’escompté au départ.

Anthony Tolliver arrosé par son coéquipier Nurkic, après une grosse performance face aux Hornets. / © Bruce Ely, Trail Blazers

Au départ, Anthony Tolliver n’était pas prévu pour jouer un nombre de minutes important avec les Blazers. Venu compléter une rotation renouvelée, il devait avant tout jouer ce rôle de vétéran au sein du vestiaire. La tournure des évènements l’a conduit a être bien plus mis à contribution qu’attendu.

Un vétéran bien trop utilisé

Tout au long de sa carrière, Anthony Tolliver a eu le même rôle. Celui d’un poste 4 expérimenté qui apporte son shoot et son vice en défense sur de petites séquences. Pour son retour à Portland après un très court passage en 2009, le vétéran a eu le droit de goûter au 5 majeur à 9 reprises. La blessure de Zach Collins et le manque de profondeur du secteur intérieur des Blazers ont conduit Terry Stotts à titulariser l’ailier-fort de 34 ans à 9 reprises cette saison. Si le poids des années commence à se faire sentir, Tolliver a rendu de fiers services de par son dévouement intangible. Moins en réussite sur son shoot extérieur qu’à l’accoutumée (33% de réussite à 3pts cette saison alors qu’il tourne à 37% en carrière), il n’a jamais rechigner à la tâche lorsqu’il fallait enchaîner plusieurs minutes au poste de pivot. Anthony Tolliver ne rechigne jamais à enfiler le bleu de travail et c’est pour cela qu’il est la définition du role-player. Malheureusement, son contrat finissant était idéal pour l’inclure dans un deal, purement financier.

 

Dernière piqure de rappel

Anthony Tolliver a rarement pris feu cette saison mais il a réussi à produire quelque artifices, notamment peu avant son départ. Face aux Hornets, le vétéran n’a encore pris aucun tir avant le dernier quart-temps. Et comme souvent cette saison, les Blazers peinent à se défaire d’un adversaire à leur portée. Tolliver ouvre son compteur à l’issue d’un mouvement sans-ballon bien senti et la braise était allumée. Il enchaîne avec 2 tirs à 3pts mais surtout un drive venu d’ailleurs conclu avec effet sur la planche. Rien que ça. Ce soir-là, il permit aux Blazers, par son état de grâce, de s’imposer.

 

Poursuite de son tour des Etats-Unis

Anthony Tolliver accompagne Kent Bazemore dans le package vers Sacramento. Une ville dans laquelle il ne restera pas bien longtemps d’un commun accord avec les Kings. Alors qu’on pouvait s’attendre qu’il rejoigne un prétendant au titre dans la période des buy-outs, Anthony Tolliver s’engage finalement avec les Grizzlies jusqu’à la fin de la saison. Anthony Tolliver connaît ainsi sa 11e franchise en NBA et on espère que le vétéran pourra donner tout son savoir à la jeunesse des Grizzlies. Enfin, pas trop non plus car en cas de reprise de la saison régulière, c’est justement Memphis qui est actuellement en possession du dernier spot pour les playoffs à l’Ouest.

(Crédit Photo : Bruce Ely / Portland Trail Blazers)

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast