Suivez-nous sur

Non classé

Ca va courir et sauter à Portland

Durant l’intersaison 2020, les Blazers ont renforcé des secteurs du jeu peu mis en avant ces dernières années, à l’image du jeu de transition.

Anfernee Simmons qui monte au dunk dans la bulle d’Orlando. © NBA.com

Courir, sauter, atteindre le panier adverse en une poignée de secondes… Ces séquences sont plutôt rares à Portland depuis les prises de fonction de Terry Stotts en 2012. Les nouvelles recrues devraient apporter un peu plus de punch à une équipe des Blazers jusqu’à lors très réfléchie.

La transition : un élément clé pour le jeu des Blazers ?

Le jeu de transition n’est pas forcément la première image qui vient en tête quand on pense aux Blazers. Dans les faits, les joueurs de Terry Stotts ont terminé la saison avec la 15ème meilleure attaque. Il n’est en effet pas facile de défendre sur Damian Lillard ou Cj McCollum quand ils arrivent lancés sachant que l’un ou l’autre possède cette capacité à pull-up à 3 points tout en pouvant être agressif vers le cercle. De l’autre côté du terrain, le manque d’envie et d’investissement sur les tâches défensives s’est ressenti avec la 24ème pire défense de la ligue sur jeu rapide.

Le jeu de transition de Portland devrait voir son rendement augmenter. En effet, les Blazers ont recruté des joueurs athlétiques comme Derrick Jones Jr. ou Robert Covington. L’apport du jeune ailier de 23 ans dans le jeu rapide risque d’être notable des deux côtés du terrain, lui qui possède de l’énergie à revendre et des qualités athlétiques hors normes. Statistiquement parlant, DJJ impacte fortement le jeu de transition adverse avec une moyenne à 5 OFBPS (Offensive Fast Break Points) par match quand Robert Convington tourne à 8 OFBPS. L’ancien joueur de Miami a clairement les caractéristiques athlétiques pour décourager les joueurs adverses avec son envergure et sa taille combinées à sa très grande mobilité.

Derrick Jones Jr est prêt à prendre son envol dans l’Oregon. © NBA.com

Des avions prêts à décoller

On a également hâte que Derrick Jones Jr nous offre des highlights qui, on l’espère, pourront être partagés avec des supporters prochainement. Son profil nous rappelle celui de Will Barton ou bien de Jake Layman, deux joueurs très appréciés lors de leur passage dans l’Oregon, qui nous gratifiaient de dunks en haute altitude.

Souvent présent dans les différents Top 10, Derrick Jones Jr possède un jump et une envergure qui lui ont permis de remporter le concours de dunk du All Star Game 2020. Son arrivée peut également se faire ressentir sur les statistiques de rebonds offensifs de l’équipe avec une capacité à aller plus haut que tout le monde en second lame.

La victoire de Derrick Jones Jr. au concours de dunk du All Star Game 2020

Dans l’ombre de Damian Lillard, il faudra également surveiller Anfernee Simons. Le natif de Floride possède également des qualités athlétiques lui permettant d’être agressif vers le cercle. Il nous avait offert une performance de haut vol en avril 2019 en finissant le dernier match de la saison à 35 points (13/21 aux tirs).

Anfernee Simmons aura l’occasion de briller cette saison – ©Bruce Ely / Trail Blazers

Le roster des Blazers semble donc avoir pris une nouvelle dimension athlétique, principalement grâce à l’apport de Derrick Jones Jr. Cependant cette équipe ne fera surement pas de la transition son maître mot en attaque, Stotts privilégiant depuis quelques années maintenant, un jeu plus lent et travaillé permettant d’alterner entre tirs extérieurs et agressivité vers le cercle. Ça reste une option de plus qui pourrait aider, notamment en saison régulière.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Quel cinq majeur à la reprise pour les Blazers ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast