Suivez-nous sur

News

Cette saison pourrait bien être la dernière de Terry Stotts

Après 9 années à la tête des Blazers, l’entraîneur pourrait être prié de faire ses valises en fin de saison.

Terry Stotts qui rattrape ici Ja Morant, pourrait être renversé en fin de saison. © Bruce Ely / Trail Blazers

Toutes les bonnes choses ont une fin. L’aventure de Terry Stotts à Portland semble inexorablement tendre vers la sortie. Malgré un regain de forme depuis quelques matchs, les Blazers sont à la lutte pour éviter de jouer le play-in (7e de la Conférence Ouest avec 37 victoires et 29 défaites). Bien loin des ambitions du début de saison, avec une équipe qui était sensé être l’une des meilleures depuis que Terry Stotts a pris les commandes de la franchise en 2012.

À quelques semaines des playoffs, Shams Charania et Sam Amick de The Athletic ont décidé de semer la pagaille dans quelques franchises où le coach serait sur un siège éjectable. Parmi elles, on retrouve Portland.

D’après les informations des deux journalistes, le temps de Terry Stotts à Portland serait révolu. Malgré une présence en finale de conférence il y a deux ans (2019), Damian Lillard et ses coéquipiers peinent à passer le cap supérieur. La solution passerait peut-être par un changement de coaching. À moins d’un nouveau parcours miraculeux en playoffs, un nouveau coach devrait débarquer sur le banc la saison prochaine.

The Athletic avance même déjà les noms de plusieurs prétendants, dont plusieurs sont des têtes connues de la grande Ligue :

  • Jason Kidd, assistant des Lakers
  • Nate McMillan, coach des Hawks
  • Dave Joerger, assistant des Sixers
  • Chauncey Billups, assistant des Clippers
  • Brent Barry, vice-président des opérations basket aux Spurs

Mais au-delà de cette liste dont les noms ne vendent pas forcément beaucoup plus de rêves que Terry Stotts, The Athletic laisse entendre que le front-office des Blazers pourraient aller chercher un « gros nom ». Évidemment, rien n’a filtré mais il compare la volonté des dirigeants de Portland d’obtenir un coach de l’envergure d’un Pete Caroll en NFL (Seattle Seahawks). La comparaison n’est pas anodine puisque les deux franchises sont détenues par le même groupe de propriétaires. Reste à voir si la seule présence de Damian Lillard peut suffire pour attirer un entraîneur de renom dans l’Oregon.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast