Suivez-nous sur

Déclarations

Derrick Jones Jr. : « Je ne peux plus attendre »

Invité du podcast Blazer’s Edge, Derrick Jones Jr. s’est confié sur son arrivée à Portland.

Derrick Jones Jr. en haute altitude lors du 3e match de présaison à Denver. © Bruce Ely / Trail Blazers

Par son profil spectaculaire et son rôle énigmatique, Derrick Jones Jr. suscite de nombreuses interrogations chez les fans des Blazers. Lors de son passage sur le podcast Blazer’s Edge, on a bien compris que les actes comptent plus que la parole pour lui. Malgré tout, on a pu déceler chez le jeune homme une véritable personnalité qui pourrait bien conquérir le coeur de RipCity.

Free-agent pour la première fois de sa jeune carrière, Derrick Jones Jr. raconte comment il a vécu le processus d’agents-libres :

C’était fou. Je voulais juste rendre ce mouvement le plus facile possible pour ma famille. Car ce n’est pas juste moi qui bouge, c’est tout le monde. C’était un grand changement.

Comme il le confiait au NY Times, plusieurs équipes étaient à son portillon : Sacramento, Minnesota et son ancienne équipe, Miami. Cependant, Portland constituait la seule offre crédible.

Mais avant d’intégrer la NBA, Derrick Jones Jr. est passé par la G-League (comme Robert Covington). Une expérience qui a forgée son caractère :

Tout le monde veut prendre ta place. Ils s’en foutent de qui tu es, quel nom tu portes. Ils viennent pour avoir un travail. Si j’avais un conseil à donner aux jeunes qui vont en G-league, fonce et donne tout ce que tu as.

Derrick Jones Jr. va désormais pouvoir évoluer aux côtés de Damian Lillard ou encore Jusuf Nurkic. L’ailier a d’ailleurs fait plusieurs remarques sur ses nouveaux coéquipiers. Il espère que ces derniers vont l’envoyer au alley-oop, non sans une pointe d’humour.

La qualité de passe en lob de Dame ? Honnêtement, je m’en fous. Peu importe le timing ou la précision, si tu envoies la balle entre l’arceau et le panneau, je vais juste attraper la balle et dunker.

L’an dernier avec Miami, je me suis fais souvent avoir par les passes en back-door de Nurkic. J’espère que cette année, ses passes seront pour moi.

Assez en vue sur les matchs de présaison, Derrick Jones Jr. a cependant subi une alerte lors du dernier match en retombant mal sur son dos. À priori, plus de peur que de mal pour le nouvel ailier bondissant des Blazers. Il devrait, à n’en pas douter, être l’une des attractions de la saison du côté de RipCity.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast