Suivez-nous sur

News

Game 1 – Sacramento Kings: Débuts piétinants

Défaite logique pour Portland face aux Kings lors du match d’ouverture de la saison 2021/2022 malgré un retour inachevé dans les dernières minutes.

Défaite en opening-night pour Portland.
Défaite en opening-night pour Portland.. Bruce Ely / Trail Blazers

Portland Trail Blazers -Sacramento Kings (121-124)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Kings : Fox – Haliburton – Barnes – Harkless – Holmes

Déroulé du match

Un adversaire relativement à la portée, qui plus est à domicile; scénario parfait à première vue pour démarrer une nouvelle saison sous les ordres d‘un coach rookie. Or Chauncey Billups n’a pas de baguette magique, et le début de match le prouve. Les mauvaises habitudes sont toujours là, à savoir un retard à l’allumage, une attaque sans système évident, et surtout une défense toujours aussi poreuse malgré l’accent mis dessus lors du media day.

En revenant à la rencontre en elle-même, les Kings confirment les promesses entrevues lors de la présaison, du jeu rapide porté par le dragster De’Aaron Fox et un peu plus d’implication de l’autre côté du terrain suffisent pour passer la majeure partie de la 1ère mi-temps devant, avant de prendre un petit matelas juste avant la pause. Et quand le backcourt s’essouffle, c’est le pivot Richaun Holmes qui prend le relais pour assurer la relève (il finira la rencontre à 21 pts en ne ratant qu’un seul tir). Côté Blazers, tout n’est pas si noir. Si le cinq majeur montre étrangement des difficultés, l’énergie apportée par les nouvelles additions à la rotation font énormément de bien. La raquette Nance Jr – Zeller(et son dunk rageur) est totalement différente du duo Melo – Kanter aperçu la saison dernière, en termes d’intensité et d’envie. 62-49 à la mi-temps pour Sacramento.

Au retour des vestiaires, on a droit au show Harrison Barnes. L’ancien Warrior prend feu derrière l’arc (5/5 à 3 pts dans le 3ème QT) et permet à son équipe de garder une avance qui menaçait de fondre vu que les visiteurs étaient retombés dans leurs travers défensifs habituels. Et en l’absence au scoring de Damian Lillard (8/24 au tir dont 0/9 à 3pts), c’est CJ McCollum qui prend les choses en main et ramène sa franchise à une possession d’écart dans les derniers instants, bien aidé par 2 pertes de balles adverses en 20 secondes. Mais à l’image de sa rencontre, Lillard rate le tir de l’égalisation au buzzer et les Blazers commencent leur saison par une défaite.

Le MVP de la nuit : Harrison Barnes

Stats : 36 points à 10/19 au tir dont 8/11 à 3pts, 9rebonds, 2 assists, et 2 interceptions en 37 minutes

Reconnu comme un facilitateur de jeu depuis son passage aux Warriors, Harrison Barnes a laissé de côté ce costume pour enfiler celui d’artificier en chef. Il a pris feu en 2ème mi-temps avec son 5/5 au 3ème QT, mais surtout un panier important dans le clutch time pour assurer la victoire. Ses années aux côtés des Splash Brothers n’auront pas servi à rien en fin de compte.

Chiffre du match : 0/9

L’adresse de Damian Lillard lors de ce match, autant dire que c’est une anomalie statistique qui ne devrait plus se reproduire trop souvent. Notons que le meneur de jeu s’est concentré plus sur la circulation de balle, ce que démontrent ses 11 passes décisives.

Fait du match : Le dunk de bienvenue de Cody Zeller

Fraîchement débarqué dans l’Oregon, l’ancien pivot des Hornets n’a pas tardé à se montrer à son avantage face à son nouveau public, dans un registre pas forcément attendu de sa part

Suite : Le Phoenix Suns le 24 octobre à 4h

Une première rencontre à ne pas oublier complétement; de belles séquences sur lesquelles se baser, d’autres beaucoup moins bonnes qu’il faudra corriger pour espérer battre les finalistes de la saison dernière au Moda Center.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast