Suivez-nous sur

News

Game 10 – Los Angeles Lakers : Damian Lillard a enfin mis le réveil

Malgré un début de saison poussif, Portland a survolé les débats face aux Lakers grâce notamment au réveil de Damian Lillard.

Damian Lillard a mis le bleu de chauffe face à Kent Bazemore (Photo : © USA Today Sports)

Portland Trail Blazers – Los Angeles Lakers (105-90)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Lakers : Westbrook – Bradley – Bazemore – Davis – Jordan

Déroulé du match

En quête de régularité sur ce début de saison, Portland recevait des Lakers toujours privés de LeBron James afin de confirmer le succès enregistré contre Indiana. Si la manière est toujours attendue, la Blazers Nation espère surtout assister au renouveau de leur chouchou Damian Lillard.

Et ce dernier va bien rentrer dans son match. On ne sait pas si c’est le fait de jouer les Lakers, ou plus particulièrement son ennemi intime Russell Westbrook, mais le natif d’Oakland se distingue par 10 points en 5 minutes dans un début de match disputé sur un rythme infernal. Avec un Anthony Davis malade et contraint de jeter l’éponge au bout de 7 minutes, Portland déchaine les enfers. Lillard (25 points) est dans tous les bons coups et entraine ses coéquipiers dans son sillage, notamment un Jusuf Nurkic enfin branché sur plus de 2 ampères. Ajoutez à eux Anfernee Simons, qui ne cesse de confirmer son potentiel, ainsi que CJ McCollum, et vous obtenez un 36-14 infligé en 12 minutes par les hommes de Chauncey Billups. Ces 22 unités s’avèrent utiles dans ce second quart temps marqué par une terrible maladresse côté Portland (21,7%) mais dont Los Angeles ne profite pas ou peu (36-51).

Surement chahutés par Billups à la pause après ce deuxième quart insipide, les pensionnaires du Moda Center reviennent sur le parquet avec les mêmes intentions qu’en début de match. Le duo Lillard-Nurkic tourne à plein régime afin de compenser l’arrosage de McCollum (7 points à 1/10 de loin) et profite également de la réussite longue distance de Robert Covington (12 points) pour creuser l’écart jusqu’à la trentaine de points. Avant d’entamer les douze dernières minutes, les cadres peuvent prendre place sur le banc avec le sentiment du devoir accompli et profiter du spectacle avec les premières minutes de Sekou Doumbouya sous la tunique des Lakers.

Le MVP de la nuit : Jusuf Nurkic

Stats : 15 points, 17 rebonds, 3 interceptions et 1 contre à 6/6 au tir en 21 minutes.

Irritant au possible lorsqu’il traine ses 130 kilos avec nonchalance, Jusuf Nurkic a retrouvé des couleurs face aux Lakers. Bien aidé par le manque d’inspiration de ces derniers, le Bosnien a régné en maitre dans la peinture. Concerné en défense et dominant offensivement sur pick&roll avec Damian Lillard, Nurkic donne un tout autre visage à son équipe lorsqu’il décide de se faire violence.

Stat du match : 17 000

Grâce à ses 25 points, Damian Lillard a atteint la barre des 17 000 points en carrière. De quoi lui permettre d’intégrer le top 100 des scoreurs les plus prolifiques de l’histoire de la NBA en saison régulière.

Fait du match : le run de 24-4 en 7 minutes dans le 1er quart

Faciles vainqueurs des Lakers, les Blazers ont construit leur succès avec un démarrage tambour battant. Alors que le score était de 12-10 en leur faveur à 7 minutes de la fin du 1er quart, Portland a retrouvé de sa superbe offensivement avec un 24-4 pour clôturer la période et s’envoler vers leur cinquième victoire de la saison.

Suite : Les Los Angeles Clippers le 10 novembre à 4h

Toujours sans victoire loin de leur salle, les Blazers se rendront au Staples Center dans la nuit de mardi à mercredi prochain. Si les hommes de l’Oregon montrent le même visage que celui face aux Lakers, l’occasion sera belle pour ouvrir le compteur à l’extérieur et enchainer par une troisième victoire consécutive.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast