Suivez-nous sur

News

Game 16 – Chicago Bulls: Incroyable remontada

Les Blazers gagnent contre les Bulls grâce à leur défense, après une remontada de 20 points, sans un backcourt incroyable.

L'esprit d'équipe permet aux Blazers de retourner une situation mal embarquée face aux Bulls.
L’esprit d’équipe permet aux Blazers de retourner une situation mal embarquée face aux Bulls. Bruce Ely / Trail Blazers

Portland Trail Blazers – Chicago Bulls (92-104)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Bulls : Ball – Caruso – Lavine – Derozan – Bradley

Déroulé du match

Une des meilleures équipes sur ce début de saison était en déplacement au Moda Center ce soir, et cela se fait ressentir dès les premières minutes. Malgré leur raquette tronquée de Nikola Vucevic et Patrick Williams, les Bulls arrivent à dérouler leur jeu grâce au duo Lavine-Derozan (26pts de moyenne chacun). Adroits et appliqués en attaque, sérieux et impliqués en défense, tout le contraire du backcourt d’en face, où Lillard et McCollum n’inscrivent aucun point lors des 16 minutes inaugurales. La bonne pioche s’appelle Larry Nance Jr. Dans la continuité de ce qu’il a proposé face aux Raptors, l’intérieur de 28 ans est solide et efficace des deux côtés du terrain. Insuffisant tout de même pour rester au contact de Chicago, qui prend une avance confortable et rejoint les vestiaires devant. (63-48).

Jusuf Nurkic prend rapidement ses 3ème et 4ème fautes au début du 3ème QT; un mal pour un bien malgré son bon match statistique (en double double à 18pts 12 rebonds). Cela permet le retour rapide de Nance sur le parquet. Une aubaine tant le delta envie énergie entre les deux joueurs est important. Conséquence directe, deux runs à 12-3 puis 13-2 et revoilà les Blazers dans la partie. Si Zach Lavine et DeMar DeRozan galèrent un peu plus au scoring, la doublette Ball-Caruso n’arrive plus à lock la traction arrière d’en face comme elle l’a si bien fait en première mi-temps. Ajoutez à tout ça le réveil de Norman Powell (9pts sur le 3ème QT) et vous avez un dernier QT serré. Et qui dit serré dit Dame Time. Mal en point depuis le début de saison, le leader a réglé son horloge et a planté 10pts au moment opportun pour donner toutes les chances à son équipe de compléter ce comeback. 7 points d’avance à 3 minutes du terme, les affaires semblent pliées, mais encore une fois, comme contre les Raptors, l’adversaire revient et reprend les devants (106-107). Heureusement, une très bonne défense et un Damian Lillard accoutumé aux lancers cruciaux concluent l’affaire. Les Bulls auront l’occasion de remporter ce match mais Lavine rate de manière inexplicable un tir ouvert à 3 pts. Remontada et victoire inespérée 112-107 pour des Blazers à deux visages. Menés de 20 points, Portland signe un retour incroyable contre une très bonne équipe de Chicago.

Le MVP de la nuit : Larry Nance Jr

Stats : 16 points à 6/9 au tir dont 2/3 à 3pts, 9 rebonds, 3 assists, 3 interceptions et 1 contre en 25 minutes

Arivé dans un trade à trois équipes impliquant les Cavaliers et ces même Bulls, il commence petit à petit à montrer tout le bien qu’on attendait de lui. Hustle et team spirit, tels sont les qualités premières d’un garçon qui n’hésite jamais à faire passer le collectif avant tout, ce qui le propulse rapidement en chouchou du Moda Center. Son entrée en jeu chamboule le match et insuffle une énergie qui manque tellement chez son coéquipier/concurrent Nurkic. D’ailleurs, coach Billups l’a remarqué puisque c’est lui qui joue pendant les derniers moments cruciaux. Il fallait bien cela pour compenser un CJ McCollum en difficulté (9pts à 4/14) et prendre une victoire loin d’être acquise.

Chiffre du match : 20

L’avance qu’a eu Chicago durant ce match. En effet les Bulls ont pu compter jusqu’à 20pts d’avance en fin de 2ème quart-temps. Un avantage qu’ils ont vu fondre comme neige au retour des vestiaires. La différence d’attitude entre les deux mi-temps, couplée à une adresse à 3pts qui s’est rééquilibrée au fur et à mesure que la rencontre s’approchait de son terme, renforcent encore plus l’idée que ces Blazers sont une équipe à deux visages, comme le montre les bilans à domicile et à l’extérieur (7-1 et 1-7 respectivement). Heureusement que les joueurs se sont rappelés qu’ils étaient au Moda Center cette nuit-là.

Fait du match : Lillard a réglé son réveil

En délicatesse depuis le début de saison, cette rencontre paraissait semblable à celles qui l’avaient précédé pour le sniper attitré de l’Oregon. C’était sans compter sur sa fin de match époustouflante. Dans sa zone de confort lorsqu’il s’agit d’être clutch, Damian nous a sorti un 4ème quart-temps dont lui seul a la recette pour confirmer le retour de son équipe. Pénétrations, bombes derrière l’arc, calme au lancers, distribution de ballon, tout y est.

Suite : Les Philadelphia Sixers le 21 novembre à 04h

Une très belle victoire, qui montre que ce groupe a bien plus de talent et d’envie que ne le montre le bilan à l’équilibre. Il s’agirait maintenant de capitaliser dessus et enchaîner dans 3 jours face aux Sixers. Joel Embiid sera vraisemblablement présent cette fois. N’empêche, il faudra prendre la revanche après la défaite humiliante subie contre cet adversaire il y a 2 semaines.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast