Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 16 : Trop court face à OKC

Fatigués de la veille et en dépit d’une rotation serrée à 8 joueurs, les Blazers n’ont pu que s’incliner devant OKC.

Le collectif d’OKC a fait la différence. © Bruce Ely / Trail Blazers

Portland Trail Blazers – Oklahoma City Thunder (122-125)

5 Blazers : Lillard – Trent Jr. – Anthony – Jones Jr – Kanter

5 Thunder : Gilgeous-Alexander – Maledon – Dort – Bazley – Roby

Déroulé du match

Deux changements dans le starting five côté Blazers avec les absences de Covington et de Hood remplacés par Carmelo Anthony et Gary Trent Jr. Si le match précédent a commencé par une déferlante derrière l’arc de la part de Portland, il n’en est rien face au Thunder. Les shoots ne rentrent pas, le jeu est trop stéréotypé autour d’un Lillard gêné par la défense de Dort et qui verra sa série de lancers-francs réussis stoppée dès les premiers instants. De l’autre côté, Oklahoma exploite bien les largesses défensives que ce soit à 3 points avec un Muscala très bon en début de match ou à l’intérieur par l’intermédiaire de Darius Bazley. L’entrée de la young core (Simons – Giles – Little) va faire du bien, du moins dans l’intensité déployée puisque l’écart continuera d’osciller entre les 5-10 points à cause d’une défense toujours aussi poreuse. Heureusement pour Portland, Melo donne une leçon dans le mid-range à ses vis-à-vis avec 13 points dans le deuxième quart. Malgré cela, OKC fait toujours la course en tête au retentissement de la sirène (69-60).

Le troisième quart voit les coéquipiers de Damian Lillard revenir à hauteur grâce notamment au duo Trent Jr. – Simons qui enchaine les bombes longue distance. Après sa bonne prestation de la veille, Ant continue sa montée en régime, surtout dans cette période où le jeune joueur va marquer 12 points en 6 minutes. Désormais plus qu’à trois petits points au moment d’attaquer le money-time, on se dit que ça va le faire pour les Blazers d’autant plus que Lillard n’a toujours pas eu son coup de chaud habituel. Malheureusement, il n’en sera rien. Oklahoma, par l’intermédiaire de son banc très productif, reprend ses distances dès les premières minutes avec la franchise de l’Oregon qui, sans doute encore émoussée de la veille, n’a plus le jus nécessaire pour s’offrir un dixième succès (125-122). Une victoire qui aurait fait du bien à cet effectif frappé par les blessures et qui doit désormais partir loin de sa base pour un long road-trip de six matchs.

Le MVP de la nuit : Shai Gilgeous – Alexander

Stats : 24 points, 9 rebonds, 6 passes, 3 interceptions, 1 interception et 2 contres à 8/12 au tir dont 3/4 de loin en 32 minutes.

Toujours aussi délié , Shai Gilgeous-Alexander a fait ses stats sans trop de bruit. Propre au tir et capable d’impliquer ses partenaires, le meneur confirme les attentes placées en lui. Seul bémol pour SGA, son 5/10 sur la ligne qui a donné un sursis à ses adversaires en toute fin de match.

Chiffre du match : 86

C’est le temps en secondes durant lequel la formation de Terry Stotts a pris les commandes. 32 secondes au tout début du match et 54 secondes à l’entame du quatrième quart-temps. Une stat qui fait tâche quand on veut jouer les premiers rôles cette année d’autant qu’OKC n’aspire à rien de particulier cette saison.

Fait du match : Le décollage d’Anfernee Simons

Entre deux shoots du parking, Anfernee Simons n’a pas oublié d’agresser le cercle cette nuit comme en témoigne ce dunk agressif main gauche. Une manière de rappeler qu’il n’est pas qu’un simple shooteur et que son équipe pourra compter sur lui pour le road-trip qui s’annonce compliqué.

Suite : Houston Rockets le vendredi 29 janvier à 3h30

Portland commence un périple de 6 matchs à Houston pour y affronter la bande à John Wall. Avec les retours probables de Covington et Hood, la rotation devrait être un peu plus épaisse contre les Rockets afin de donner du répondant sur les 48 minutes. À surveiller l’état de la cuisse de Derrick Jones Jr. qui est sorti en boitant cette nuit.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast