Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 24 : Carmelo Anthony fait tomber le cinq majeur de Philly

Portland a une fois de plus écœuré les Sixers avec une fin de match à suspens parfaitement gérée par les hommes de Terry Stotts.

Melo était intenable dans le dernier quart-temps. © Bruce Ely / Trail Blazers

Portland Trail Blazers – Philadelphie Sixers (118-114)

5 Blazers : Lillard – Trent Jr. – Jones Jr. – Covington – Kanter

5 Sixers : Simmons – Curry – Green – Harris – Embiid

Déroulé du match

Le début de match se passe très bien pour les Blazers qui scorent 25 points en seulement six minutes. Après cette euphorie, les Sixers s’ajustent en défense, notamment à l’extérieur, et ces stops leur donnent du jeu en transition, ce qui profite particulièrement à un Ben Simmons agressif au premier quart (13 points). Damian Lillard ne tarde pas non plus à trouver son rythme. Le franchise-player marque déjà 19 points et permet à son équipe d’être très légèrement en tête au déclenchement de la sirène (35-36). À l’ouverture des bancs, les hommes de l’Oregon font plus que résister puisqu’ils accroissent légèrement l’écart avec Anfernee Simons qui se mue en leader offensif en l’absence du numéro 0. Sauf qu‘Embiid décide de mettre à mal la défense intérieure de Portland, à l’image de Kanter qui sort le visage couvert de sang dû à une arcade touchée. Le pivot de Philly va compte déjà 23 points à la pause et place son équipe devant (63-60).

Si Philadelphie garde le lead, la franchise de Pennsylvanie n’arrive pas à véritablement distancer Portland qui arrive toujours à faire le stop nécessaire pour rester au contact. Pour commencer la dernière période, l’équipe de Doc Rivers est toujours à portée de fusil, c’est à ce moment qu‘Anthony décide de nous faire du vintage Melo. L’actuel 12ème meilleur scoreur all-time alterne le mi-distance et le 3 points pour faire passer son équipe devant. Les secondes s’égrainent sur la fin et personne ne parvient à porter l’estocade décisive. Il reste 22 secondes pour gagner côté Blazers, Simmons fait faute à 5 secondes de la fin pour donner une dernière possession galère. Lillard bloqué, Melo fait un give and go avec Covington et le héros du dernier quart provoque la faute de Harris pour se retrouver sur la ligne. 1/1 puis 2/2. Il reste 3 secondes à Philly pour égaliser ou tuer le match. Les mauvais souvenirs refont surface avec Korkmaz qui avait achevé les Blazers au buzzer l’année dernière. Sauf que cette année, Neil Olshey est allé chercher un spécialiste défensif en la personne de Covington et c’est ce dernier qui libère tout l’État d’Oregon en interceptant la remise en jeu (118-114).

Le MVP de la nuit : Carmelo Anthony

Stats : 24 points et 2 rebonds à 9/15 au tir dont 4/5 de loin en 25 minutes.

Auteur de 17 de ses 24 points dans le dernier quart, Hoodie Melo a fait parler toute son expérience et sa panoplie offensive pour lancer son équipe vers la victoire et donner l’avantage décisif à la fin sur la ligne des lancers. Parfois critiqué, il symbolise sur ce match l’efficacité de la seconde unit qui est auteure sur cette rencontre de 55 points.

Chiffre du match : 1

C’est la première défaite du cinq majeur Simmons – Curry – Green – Harris – Embiid cette saison. Et c’est également la première fois que Philadelphie s’incline alors qu’ils menaient à l’entame du dernier quart-temps.

Fait du match : L’interception de Robert Covington

Il reste 3.1 secondes aux Sixers pour revenir ou gagner cette rencontre. Robert Covington a déjà montré plus tôt dans la saison face aux Raptors qu’il peut être décisif défensivement sur les fins de match. Et c’est pourquoi l’ancien Rocket va tuer dans l’oeuf tous les espoirs de come-back de ses anciens coéquipiers en déviant la remise en jeu de Ben Simmons.

Suite : Cleveland Cavaliers le samedi 13 janvier à 4h00

Back-to-back à venir pour Portland avec la réception des Cavaliers de Cleveland. Si la fatigue se fera ressentir, les coéquipiers d’Enes Kanter peuvent espérer engranger une nouvelle victoire face aux hommes de Bickerstaff. Ces derniers sont en plein road-trip et viennent d’enchainer 5 défaites d’affilées, dont une dernière douloureuse dans le Colorado.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast