Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 28 : Damian Lillard a (encore) le dernier mot contre les Pelicans

Une nouvelle fois, les Blazers ont pu compter sur un exploit de leur meneur pour venir à bout de Pelicans accrocheurs.

Damian Lillard a inscrit le tir de la gagne sur Lonzo Ball © Casey Holdahl / Trail Blazers

New Orleans Pelicans – Portland Trail Blazers (118-121)

5 Blazers : Lillard – Trent Jr- Covington – Jones Jr – Kanter

5 Pelicans : Bledsoe – Ball – Ingram – Williamson – Adams

Déroulé du match

Alors qu’ils auraient dû s’envoler pour la Louisiane hier soir, les intempéries au-dessus d’Oklahoma City ont contraint les Blazers à atterrir à New Orleans seulement quelques heures avant l’entre-deux. Et il valait mieux arriver à l’heure car, après un début de match serré, Damian Lillard prend les choses en main de loin et creuse un premier écart (30-19). Les Pels laissent passer l’orage et reviennent au train dans le sillage d’un Zion Williamson en mode bulldozer. Portland vire en tête à la fin du premier quart-temps et Dame en est déjà à 15 points et 5 passes. Malgré des tentatives de défense en zone, Zion continue son chantier dans la peinture et les shooteurs des Pels trouvent de l’adresse. Au contraire, Portland tâtonne en attaque et ne trouve plus de solutions offensivement. L’écart monte jusqu’à quinze points en faveur de New Orleans (64-49). Le retour de Lillard coïncide avec un léger sursaut mais les Pelicans sont bien devant au moment de regagner les vestiaires, au terme d’une première mi-temps poussive pour les hommes de Terry Stotts (69-59).

Piqué au vif, Portland revient sur le parquet avec d’autres intentions défensives. Grâce à un bel effort collectif et du jeu rapide, les Blazers recollent au score (73-72). Enes Kanter étant dominé dans son duel avec Hernangomez, Stotts aligne une line-up small ball avec Covington et Anthony à l’intérieur. New Orleans envoie Hayes qui profite de sa verticalité pour dominer les Blazers au rebond. Discret jusqu’ici, Gary Trent Jr. se réveille et donne l’avantage à Portland au buzzer du troisième quart (94-91). New Orleans appuie là où ça fait mal avec l’inévitable Zion Williamson. L’ancien numéro 1 de Draft provoque fautes sur fautes et porte son équipe sur ses larges épaules. L’éternel JJ Reddick pense sanctionner les pertes de balles de Portland mais Dame répond avec un gros tir primé. À vingt secondes du terme, le meneur All-Star inscrit un and one salvateur (126-124). Balle aux Pels mais ni Lonzo Ball à 10 m, ni Brandon Ingram fantomatique tout au long du match ne réussissent à égaliser. Les Blazers rentrent dans l’Oregon avec le plein de confiance mais surtout de victoires.

Le MVP de la nuit : Damian Lillard

Stats : 43 points et 16 passes à 14/28 au tir dont 5/10 à 3 points et 8/8 aux lancers francs en 38 minutes.

À (très) longue distance ou proche du cercle, à la passe ou sur la ligne, Damian Lillard a disséqué la défense adverse et termine avec 43 points et 16 passes. Leader technique et vocal, Dame a encore répondu présent dans le money time. Comme à Dallas et à OKC, les Pels sont tombés sur une superstar au sommet de son art. Il devient le cinquième joueur de l’Histoire à minimum 43 points et 16 passes. Les superlatifs commencent sérieusement à manquer…

Chiffres du match : 51-31

Oui, les Pelicans ont gobés 20 rebonds de plus que les Blazers. Dominants durant toute la rencontre sur cet aspect, les hommes de Stan Van Gundy n’ont pourtant pas réussi à remporter ce match. Fait très rare, Enes Kanter n’a pas réussi à peser dans la raquette. Spécialiste du rebond offensif et précieux depuis son intronisation dans le cinq, il a été purement et simplement dominé par un Willy Hernangomez auteur de 17 prises. Avertissement sans conséquences pour Portland mais les absences de Nurkic et Giles peuvent, sur le long terme, être préjudiciables.

Fait du match : Le and one clutch de Dame Time

Portland est mené d’un point, il reste vingt secondes à jouer. Le ballon est évidemment dans les mains de Lillard. Obligation de scorer pour les Blazers sous peine d’arrêt de leur série de victoires. Cette fois-ci, Dame a opté pour une finition au près, prenant de court Ball s’attendant à un tir lointain. The Letter O entame son double pas et vient chercher le contact avec l’aîné des frères Ball qui, naïvement, tente de repasser devant le meneur de Portland. Appréciez ensuite la finition en déséquilibre avec sa main droite. Il réussira le lancer bonus et voilà comment passer de -1 à +2 obligeant New Orleans à réaliser le même type d’exploit. Ils n’y arriveront pas. Dame Time, again.

Suite : Washington Wizards le 21 février à 4h00

Retour à la maison bien mérité pour les Blazers après un road-trip plein. Réception d’une équipe mal classée à l’Est mais qui va nettement mieux depuis quelques matchs. Match à ne pas manquer, surtout avec un duel Lillard – Westbrook comme plat de résistance.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast