Suivez-nous sur

News

Game 3 – Los Angeles Clippers: Very Bad Trip à LA

Gigantesque blow-out des Blazers en Californie face aux Los Angeles Clippers lors de leur premier déplacement.

Défaite en opening-night pour Portland.. Bruce Ely / Trail Blazers

Los Angeles Clippers – Portland Trail Blazers (116-86)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Little – Covington – Nurkic

5 Clippers : Jackson – Bledsoe – George – Batum – Zubac

Déroulé du match

2 jours après une victoire de gala contre les derniers finalistes, des Blazers confiants entamaient leur premier match à l’extérieur de la saison face à une équipe des Clippers orphelins de Kawhi Leonard, n’ayant pas encore enregistré de victoire.

Pour la première des quatre confrontations en six semaines entre ces deux franchises, les choses débutent de manière équilibrée. Si Paul George (8 points en 6 minutes) continue à porter ses coéquipiers sur ses épaules comme depuis le début de saison, CJ McCollum est loin de ses standards des 2 premiers matchs. Pire encore, la nonchalance défensive entrevue face aux Kings semble de sortie, et il n’y a pas d’adresse offensive pour la dissimuler. Les Clippers prennent un avantage vers la fin du 1er QT qu’ils vont gérer jusqu’à la mi-temps, bien aidés par Luke Kennard (17 points à 4/5 de loin en 1ère MT) en sortie de banc. 42-56 à la mi-temps. Avantage locaux.

Le 3ème QT devait être celui du réveil pour Portland. Que nenni! Les californiens accentuent leur domination et doublent leur avance. Aucune envie ni combattivité, démontrées par le non match de Jusuf Nurkic et sa naïveté additionnée aux mauvais choix des deux côtés du terrain. Le pic de médiocrité est atteint durant ces 5 minutes 13 secondes dans lesquelles les Blazers n’inscriront aucun point, ne devant leur salut qu’aux lancers francs. Rendons hommage tout de même aux Clippers qui se sont battus tout au long de la rencontre sans que cela n’affecte leur circulation de balle. 30 unités de retard à l’entame de la dernière période, les carottes sont cuites, il est temps de se coucher plus tôt pour une fois vu l’énorme garbage-time qui nous attend. L’absence de Norman Powell aura trop pesé, en plus du Damian Lillard fantomatique auquel on a droit depuis ce début de saison.

Le MVP de la nuit : Luke Kennard

Stats : 23 points à 8/10 au tir dont 6/7 à 3pts, 4 rebonds, 3 assists, et 1 contre en 24 minutes

Encore une histoire de snipers. Après Harrison Barnes, c’est au tour de Luke Kennard de sortir du banc et crucifier Portland de loin. Il n’aura finalement été qu’au diapason de ses coéquipiers qui auront sorti une performance quasi parfaite sur tous les domaines.

Chiffre du match : 30

Le nombre de balles perdues des Blazers hier soir mesdames et messieurs. Le triple de la moyenne de la saison dernière! La liste des statistiques pitoyables ne s’arrête pas là; on aurait pu signaler le famélique pourcentage derrière l’arc (8/37), la différence en assists entre les deux équipes (22), tout comme l’adresse inquiétante de DAME DOLLA durant ces trois premiers matchs (2/24 à trois pts). Une déconvenue catastrophique sur toute la ligne.

Fait du match : La décla du coach

Loin des débuts roses auxquels on s’attendait, la première expérience de Chauncey Billups sur un banc NBA s’avère être plus compliquée que prévu. Heureusement, le coach en question en a pleinement conscience et ne se trouve pas de fausses excuses. Lors de la conférence de presse d’après match, il a tenu à mettre les joueurs face à leurs responsabilités sans pour autant les incendier.

Suite : Les Memphis Grizzlies le 28 octobre à 4h

Se ressaisir vite après ce blow-out, c’est la mission de tous les joueurs dans 2 jours. Les Grizzlies emmenés par un Ja Morant en feu ne seront pas une proie facile à chasser et risquent de dévorer CJ & co tout crus s’ils réitèrent leur dernière prestation.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast