Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 5 : Des Blazers en démonstration à San Francisco

Dans une victoire qui donne le sourire tant elle fut belle à voir, les Blazers triomphent de Steph Curry et sa troupe.

Derrick Jones Jr. a admirablement défendu sur le meneur des Warriors Steph Curry. © Trail Blazers

Golden State Warriors – Portland Trail Blazers (98-123)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Covington – Jones Jr – Nurkic

5 Warriors : Curry – Oubre Jr – Wiggins – Green – Wiseman

Déroulé du match

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir les Blazers prendre ce match à leur compte. CJ McCollum est une nouvelle fois la figure de proue de son équipe durant cette première mi-temps. L’arrière endosse le maillot du leader au scoring, en attendant que Damian Lillard s’échauffe les doigts. À ses côtés, toute l’équipe était prête à évoluer ensemble et à profiter de cette défense poreuse des Warriors pour chacun mettre leur pierre à l’édifice. 46% à 3 points contre 20% pour les locaux, le différentiel était sans appel. Tout le long du match, les Blazers resteront dans une avance confortable, oscillant dans une fourchette proche des 15 points d’avance. Si l’attaque était on ne peut plus létale pour ce match, la défense reste quelque peu décousue au fil de la rencontre. Fort heureusement, il fut des recrues de cette off-season qui sont plus précieuses que jamais. Que ce soit par le contre de Robert Covington ou les 5 interceptions de Derrick Jones Jr. Des coups d’éclats toujours aussi surprenants tant ils se faisaient rares dpeuis quelque temps à Portland.

De retour du vestiaire, CJ laisse les clés de la mène à Dame. Avec 34 points et 8 passes, ce dernier semble avoir relancé la machine qui cahotait quelque peu depuis ce début de saison. Et lui aussi, a fait tomber les records ce soir. Avec 1 788 tirs derrière l’arc, il passe Rashard Lewis dans la liste des meilleurs shooteurs all-time, à la 19ème place. L’issue du match étant la même que celle qu’augurait la rencontre dans son entièreté, les Blazers compilent ainsi leur 3ème victoire de la saison. Celle-ci est d’ailleurs la première de la saison où les Blazers auront mené dès le premier quart.

Le MVP de la nuit : CJ McCollum

Stats : 26 points, 4 passes et 3 interceptions à 11/21 au tir en 33 minutes.

S’il fallait tirer un joueur clé de cette rencontre, c’est bien celui de CJ qui ressort en premier. En effet, CJ semble légèrement avoir changer son jeu en comparaison des dernières saisons. Désireux de sortir de ce carcan qu’est le midrange game, il a travaillé son shoot plus lointain et se met désormais à artiller comme son compère de toujours (11 tirs à 3 pts pris en moyenne depuis le début de saison). Ses 4 tirs à 3 points dès l’entame de match ont immédiatement donné le ton du match. Il devient par ailleurs le premier Blazers de l’histoire à compiler 25 tirs de loin dans ses 5 premiers matchs. Prometteur !

Chiffres du match : De 14 à 8 et de 30 à 23

Plus qu’une suite de chiffres énigmatique, elle est l’illustration de l’étalage de possibilités que cette équipe est capable de proposer. Car c’est en cette seule rencontre que Portland se propulse de la 14ème à la 8ème meilleure attaque de la ligue, et de la 30ème à la 23ème meilleure défense de la ligue. En voilà un match rondement mené !

Fait du match : Melo, 14ème meilleur scoreur All-Time

À croire que le passage de flambeau était scripté. C’est sur un tir à 3 points contesté que Carmelo Anthony dépasse Tim Duncan dans la liste des meilleurs scoreurs de l’histoire de la ligue. Sa célébration « 3 To The Dome » était d’autant plus satisfaisante quand on le voit peaufiner devant nos yeux son dossier d’entrée au Hall Of Fame avec ses 26 499 points

Suite : les Golden State Warriors le 4 décembre à 2h30

Calendrier organisé contre la pandémie oblige, les Blazers resteront 48h de plus à quai dans la baie de San Francisco et affronteront à nouveau les Warriors du Chef Curry. Maintenant, que va-t-on voir ? Une confirmation exemplaire ou un regain d’orgueil des Warriors de Steve Kerr ?

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast