Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 58 : Encore une fois, Portland n’arrive pas à conclure contre Denver

Les Blazers tombent une nouvelle fois les armes à la main sur la plus petite des marges (105-106) face aux Nuggets d’un Nikola Jokic qui a fait la différence dans le money-time.

Norman Powell a eu la balle de match face aux Nuggets de Nikola Jokic. © Bruce Ely / Trail Blazers

Portland Trail Blazers – Denver Nuggets (105-106)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Pistons : Campazzo – Barton – Porter Jr. – Gordon – Jokic

Déroulé du match

Dans ce début de match durant lequel les deux équipes ne loupent quasiment rien, deux hommes vont particulièrement se mettre en avant. Absent les trois derniers matchs, Damian Lillard reprend les affaires courantes en s’exprimant plus à mi-distance que d’habitude. Ses 13 points répondent aux 18 unités d’un Michael Porter Jr. au plus que parfait au tir, notamment dans ses drives où l’ailier profite de son envergure pour s’imposer près du cercle. À l’ouverture des bancs, Portland prend les commandes du match avec un Carmelo Anthony efficace grâce à son jeu mi-distance toujours aussi létal. Mené de 6 points, Nikola Jokic abandonne son rôle de passeur pour contribuer au scoring de bien des manières face à un Jusuf Nurkic en grande difficulté. De nouveau au coude à coude, les deux franchises se répondent coup pour coup. Robert Covington pousse pour donner un avantage à son équipe sauf que Facundo Campazzo prend bien le relais de son pivot afin de faire basculer son équipe en tête au moment de rentrer au vestiaire (57-60).

Coutumiers des mauvais troisièmes quarts, les Blazers digèrent cette fois ci le retour des vestiaires. Avec de la défense mais aussi une grosse activité de Norman Powell, les joueurs de l’Oregon passent un 12-0 pour basculer en tête et mener de presque 10 points. Mais comme un peu plus tôt dans la rencontre, les Nuggets reviennent quasiment à hauteur sous la houlette de leur Serbe préféré bien secondé cette fois-ci par Will Barton. Les deux formations ne se lâchent plus et nous proposent par conséquent un money-time. À 99-99 avec encore 5 minutes à jouer, les bras deviennent de plus en plus lourds à en voir le déchet des acteurs. Damian Lillard répond d’abord aux Nuggets mais Jokic use de sa malice afin d’obtenir des lancers qu’il convertit. Mené alors qu’il reste 30 secondes, Portland marque rapidement pour revenir à -1 avec une potentielle autre possession à négocier. Powell aura bien cette balle de match à 5 secondes du terme suite à un jump-ball mais son floater ne trouve pas la mire. Il contraint de ce fait les Blazers à s’incliner sur la plus petite des marges (105-106). Encore.

Le MVP de la nuit : Nikola Jokic

Stats : 25 points, 9 rebonds et 5 passes à 9/18 au tir en 36 minutes de jeu.

Distributeur dans le premier quart, scoreur dans le deuxième et clutch dans le troisième, Nikola Jokic continue sa campagne pour le titre de MVP. Pas aussi facile que d’habitude, c’est tout de même vers lui que ses coéquipiers se sont tournés pour arracher la victoire grâce à ses lancers francs.

Chiffre du match : 2

Damian Lillard est devenu le deuxième joueur après Oscar Robertson à compiler 1500 points et 400 passes décisives chacune de ses 9 premières saisons en carrière. Une statistique qui confirme une fois de plus la grandeur du joueur qu’est Damian Lillard.

Fait du match : Lillard dans le top 10 des meilleurs marqueurs à 3-points

Grâce à sa première réussite du match, il dépasse Jason Kidd avec désormais 1990 shoots rentrés de loin. Le prochain à aller chercher ? Paul Pierce et ses 2143 tirs.

Suite : Memphis Grizzlies le samedi 24 avril à 4h00

Défaits pour la deuxième fois de suite avec seulement un point d’écart, les Blazers sont dans l’obligation de s’imposer face à une équipe qui voyage bien. Sous peine de voir les Mavericks se rapprocher de plus en plus. En plein road-trip, peut-être que les Grizzlies commenceront à ressentir la fatigue accumulée ces derniers jours.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast