Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 61 : Anfernee Simons sonne la révolte dans l’Indiana

Les Blazers renouent avec la victoire grâce à un Anfernee Simons qui a écœuré à lui seul les Pacers par sa réussite extérieure (112-133).

Le jeune meneur des Blazers a fait feu de tout bois à la Bankers Life Fieldhouse d’Indianapolis. © Bruce Ely / Trail Blazers

Indiana Pacers – Portland Trail Blazers (112-133)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Pacers : Brogdon – LeVert – Summer – Brissett – Sampson

Déroulé du match

On assiste à un début de match assez timide de la part des deux équipes. À Indiana, le scoring ne provient que de la paire arrière Brogdon-LeVert qui inscrit les 13 premiers points des Pacers. Pour les Blazers, avec ses 10 points dans le premier quart-temps, l’homme chaud se nomme Robert Covington. La partie reste très accrochée malgré une défense de Portland toujours aussi laxiste. Les Pacers peuvent compter sur un très bon TJ McConnell en sortie de banc mais de ce côté là, les hommes de Terry Stotts ont du répondant et résistent, avant de s’envoler. En effet, la fin de première mi-temps est à sens unique. Emmenés par un Anfernee Simons chirurgical à longue distance, les visiteurs prennent jusqu’à 16 points d’avance. Un écart qui va fondre juste avant la pause suite à une faute flagrante de CJ McCollum qui ne brille décidément pas par sa discipline défensive. Deux lancers francs et un trois points plus tard, les locaux ne sont plus que menés de 11 unités (62-73).

La partie reprend par un lancer franc de Malcolm Brogdon pour punir une faute technique de Damian Lillard passablement énervé par une faute non sifflée en fin de premier acte. Indiana a beaucoup de mal et son salut dans cette partie ne tient qu’au talent de Caris LeVert. À Portland, Norman Powell passe complètement à côté de son match avec aucun point en 20 minutes de jeu. Malgré cela, les visiteurs dominent et creusent tranquillement l’écart. Les Pacers lâchent totalement, écœurés par la réussite insolente de leurs adversaires. Avec plus de 30 points d’avance, Dame et ses coéquipiers s’acheminent enfin vers une victoire tranquille. Le match est plié, le dernier quart-temps est celui des remplaçants et les Blazers renouent avec la victoire (112-133).

Le MVP de la nuit : Anfernee Simons

Stats : 27 points, 4 rebonds, 4 passes et 2 interceptions à 9/13 au tir dont 9/10 à 3 points en 24 minutes de jeu.

Anfernee Simons était littéralement en feu dans les champs de l’Indiana. À tel point qu’il était même tout proche d’inscrire son nom dans les records NBA. Avec 9 réussites longue distance de suite, il a failli rejoindre Ty Lawson, Chandler Parsons et Klay Thompson qui sont parvenus à inscrire 10 tirs à 3 points consécutifs dans un match.

Chiffre du match : 19

C’est le nombre de rebonds d’écart entre les deux équipes. Un écart qui s’explique en partie par l’absence de la raquette titulaire des Pacers Turner-Sabonis. Cette domination au rebond a dernièrement fait défaut aux Blazers dans plusieurs rencontres perdues au finish. Aujourd’hui, la maîtrise de ce secteur n’est pas étranger à cette victoire aisée.

Fait du match : le 2 000ème panier à 3 points de Damian Lillard

Décidément, ce match a été rythmé par la réussite et les records à 3 points. Damian Lillard en a profité pour inscrire le 2000ème panier longue distance de sa carrière. Il devient le deuxième joueur le plus rapide à atteindre ce total avec 671 matchs, derrière Stephen Curry (598 matchs).

Suite : les Memphis Grizzlies le jeudi 29 avril à 3h00

Après 5 défaites de suite, les Blazers renouent avec le succès. Une nouvelle rencontre face à Memphis se profile, un concurrent direct dans la course au play-in qui vient de les battre deux fois.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast