Suivez-nous sur

Résumés de matchs

Game 65 : Les Hawks interrompent l’envolée victorieuse des Blazers

La doublette européenne des Hawks Bogdanovic – Gallinari stoppe la série victorieuse de Portland (123-114).

The Trail Blazers fall to the Atlanta Hawks. Bruce Ely / Trail Blazers
Le 6e homme des Hawks Gallinari a pris le meilleur sur celui des Blazers, Carmelo Anthony © Bruce Ely / Trail Blazers

Atlanta Hawks – Portland Trail Blazers (123-114)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Hawks : Young – Bogdanovic – Snell – Collins – Capela

Déroulé du match

Duel d’artificiers en perspective en Géorgie. Si Norman Powell se charge de limiter Trae Young, c’est Bogdan Bogdanovic qui sonne la charge pour les Hawks. Le Serbe est en feu, ne ratant que 3 tirs (23 pts à la mi-temps). La défense des Blazers est apathique, l’homme chaud adverse est bizarrement seul à chaque fois qu’il est en position de tir. On ressent clairement de la fatigue et des jambes qui traînent, la faute sans doute à une nuit de back-to-back tourmentée causée par une annonce de tornade. En plus, la rotation est limitée à 8 joueurs. Comme un résumé de cette mi-temps, c’est l’ancien joueur des Kings qui plante le dernier tir quasiment au buzzer (68-62).

Au retour des vestiaires, l’équipe à domicile garde son avantage et arrive même à creuser un petit écart malgré la baisse de forme de son homme fort. C’était sans compter sur Damian Lillard qui garde Portland dans le match, en inscrivant 14 des 33 points de son équipe sur le quart-temps. À l’aube de la dernière période, rien n’est acquis et le match peut basculer d’un côté comme de l’autre. La victoire reviendra à l’équipe qui défend le mieux son périmètre, car la rencontre s’est longtemps résumée à un concours de 3pts. Ce que fait Atlanta avec brio, avec l’apport non négligeable de Danilo Gallinari dans son rôle en sortie de banc (28 pts à 7/10 derrière l’arc). Les 20 points de différence sont atteints, Terry Stotts ouvre son banc à 5 minutes du terme. Les européens des Hawks mettent fin à la série de victoire des Blazers (123-114).

Le MVP de la nuit : Danilo Gallinari

Stats : 28 points, 8 rebonds et 2 passes à 9/15 au tir dont 7/10 à 3pts en 32 minutes de jeu.

Il a laissé le soin à son coéquipier Bogdanovic de faire le job en première mi-temps, avant de rentrer en scène et continuer le chantier derrière la ligne à 3 points. L’Italien n’a jamais été bien défendu de la partie, les Blazers lui laissant toujours le loisir d’être à l’aise en prenant son tir. Il les a puni en prenant chaud petit à petit pour sceller la win de son équipe.

Chiffre du match : 13

C’est la différence de rebonds défensifs entre les deux équipes, à l’avantage d’Atlanta. Quand tes deux pivots sont Jusuf Nurkic et Enes Kanter, tu te dois de gagner la bataille du rebond, même si John Collins et Clint Capela ne sont pas de simples clients en face. C’est aussi là où s’est joué le match, sous le cercle.

Fait du match : Carmelo Anthony un peu plus dans l’histoire

Il ne lui fallait que 10 points pour accéder au top 10. C’est chose faite dès le début du 2ème quart-temps. Carmelo Anthony pénètre encore plus dans le panthéon des meilleurs scoreurs de l’histoire, en dépassant Elvin Hayes à la 10ème place de ce classement. À ce rythme, il peut prétendre sans sourciller à grimper d’une marche d’ici la fin de saison. Prochaine cible : Moses Malone et ses 27 409 points.

Suite : Les Cavaliers de Cleveland le jeudi 05 mai à 1h30

Fin du road-trip contre un des adversaires supposés les plus faibles de cette fin de saison. Une occasion de reposer les joueurs majeurs tout en accrochant une victoire de plus au compteur.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast