Suivez-nous sur

News

Game 9 – Indiana Pacers : Les Blazers se sont fait peur

Malmenés par les Pacers en fin de match, les Blazers ont assuré l’essentiel en renouant avec la victoire après une série de trois défaites.

The Trail Blazers beat the Lakers at the Moda Center. Bruce Ely / Trail Blazers
Norman Powell s’est grandement illustré face aux Pacers © Bruce Ely / Trail Blazers

Portland Trail Blazers – Indiana Pacers (110-106)

5 Blazers : Lillard – McCollum – Powell – Covington – Nurkic

5 Pacers : McConnell – Duarte – LeVert – Sabonis – Turner

Déroulé du match

Les Blazers attaquent très fort cette rencontre et mettent sous pression leurs adversaires. Mené 6-0 suite à un dunk de CJ McCollum, Rick Carlisle se voit contraint de prendre son premier temps mort pour permettre à ses joueurs de rentrer dans leur match. Un échec puisque les Pacers continuent sur leur mauvaise lancée. Il faut attendre dix minutes pour que les visiteurs inscrivent leur premier panier à 3 points après un 0/10 de loin. Les hommes de Chauncey Billups prennent jusqu’à treize unités d’avance mais se font rejoindre après une mauvaise fin de premier quart. À la reprise, le match s’équilibre et les locaux continuent de faire la course en tête notamment grâce à une bonne rentrée de Nassir Little. Sabonis et ses coéquipiers parviennent à rester au contact jusqu’au coup de chaud de CJ McCollum. L’arrière de Portland enchaîne trois paniers primés et permet aux siens de prendre le large avec un avantage d’une quinzaine de points. Mais une nouvelle fois, les pensionnaires du Moda Center ratent leur fin de quart-temps et ne mènent plus que 59-53 à la pause.

Le début de deuxième mi-temps est équilibré mais petit à petit, Indiana parvient à recoller et prend les devants. Côté Blazers, seul Norman Powell semble être revenu des vestiaires. À coups de 3 points et de dunk, l’ancien joueur de Toronto essaye de masquer la performance de Damian Lillard. Sur ses standards du début de saison, le meneur de 31 ans est complètement à l’envers. Avec un leader à 0/5 dans le troisième quart, les locaux se retrouvent logiquement menés à l’aube des douze dernières minutes (83-82). Le money-time s’annonce une nouvelle fois irrespirable dans l’Oregon. Dès le début du dernier quart-temps, Anfernee Simons surfe sur son très bon début de saison pour permettre à son équipe de reprendre l’avantage. Un feu de paille puisque dans les instants qui suivent, les Blazers se remettent à faire n’importe quoi. Pertes de balles grossières, mauvais shoots et défense approximative présagent une nouvelle désillusion pour Chauncey Billups et ses joueurs. Menés de 9 points à cinq minutes du terme de la partie, l’affaire semble bien mal embarquée pour les locaux. Et pourtant, grâce à un énorme Robert Covington, Portland parvient à revenir et à s’imposer.

Le MVP de la nuit : CJ McCollum

Stats : 27 points, 5 rebonds et 6 passes à 11/19 au tir dont 5/9 à 3pts en 40 minutes de jeu.

Difficile de choisir entre lui et Norman Powell (25/2/2) donc voici un best of des deux. Robert Covington sensationnel en fin de match ou encore Anfernee Simons, une nouvelle fois impactant en sortie de banc auraient pu également discuter. Toujours est-il que c’est encore une fois loin d’être Damian Lillard. Le meneur des Blazers a délivré une nouvelle prestation affreuse qui aurait pu faire perdre son équipe. S’il a longtemps porté tout seul l’équipe sur ses épaules, il est aujourd’hui sauvé par CJ McCollum et ses soldats.

Chiffre du match : -4

-4, comme le +/- de Damian Lillard ce soir. C’est le seul joueur du 5 majeur avec un +/- négatif. Sans commentaire.

Fait du match : Le shoot de Robert Covington

Plus généralement cela aurait pu être l’énorme fin de match de Robert Covington. L’ailier fort des Blazers termine avec 19 points dont 9 inscrits dans les cinq dernières minutes. Véritable facteur X, il a permis à son équipe de revenir puis d’assurer la gagne.

Suite : les Los Angeles Lakers le dimanche 7 novembre à 3h30

Après une série bien crade de trois défaites à l’Est, les Blazers assurent l’essentiel et renouent avec le succès. La performance de ce soir reste peu convaincante et le niveau de Lillard inquiétant. Face à des Lakers en forme hormis leur accroc face à OKC, il en faudra plus pour espérer quelque chose.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast