Suivez-nous sur

Draft

[Profil Draft 2020] Jay Scrubb, le nouveau pari de Neil Olshey

Le nom de Jay Scrubb ne vous dit certainement rien et c’est bien normal. Il pourrait être la surprise de Neil Olshey au second tour.

Jay Scrubb aurait taper dans l’oeil de Neil Olshey lors des interviews. / © Babcock Hoops

Présentation

Équipe : Johan A.Logan Volunteers (Sophomore)

Âge : 20 ans

Taille : 1m99

Poids : 100 kg

Envergure : 208 cm

Poste : Arrière / Ailier

Le nom de Jay Scrubb ne vous dit peut-être rien et c’est normal. Jayden de son prénom complet évoluait en Junior College, l’antichambre de la NCAA (entre la première et la deuxième division universitaire). Lors de ses deux années avec l’université de Johan A.Logan dans l’Illinois, l’arrière / ailier a martyrisé les défenses adverses. Pressenti pour rejoindre des universités réputés pour la saison à venir comme Louisville, Alabama ou Texas Tech, Jay Scrubb a finalement décidé de prendre un agent et de s’engager dans la Draft 2020. Ça tombe bien pour lui, sa côte ne fait que grimper depuis quelques jours.

Attaque : Scoreur né

Face à la faible opposition de la JuCo (Junior College), Jay Scrubb a fait étalage de toute sa panoplie offensive. Capable de créer des différences significatives que ce soit par ses qualités athlétiques ou son dribble, l’arrière est un scoreur né. Sur ses deux saisons de Juco, c’est 21 points, 8 rebonds et 2 passes à 52% au tir dont 39% à 3pts et 75% aux lancers-francs. Malgré tout, son dribble peut largement être peaufiné. Aussi, en NBA, il devra mieux comprendre le jeu. Il n’aura plus le luxe de monopoliser la balle et d’avoir le droit à l’erreur.

Défense : Polyvalence et physique

Vous l’avez vu à ses caractéristiques physiques, Scrubb est un joli bébé. Un prospect qui ne défend pas peut-être excuse lorsqu’il est pourvu de responsabilités offensives comme c’était le cas pour le natif de Louisville. Il pouvait se contenter de son physique pour réaliser quelques actions d’éclats (1.2 interceptions et contres de moyenne). Même constat que pour sa vision de jeu, sa défense devra monter d’un cran pour le niveau supérieur.

Le fit avec Portland

Apparu récemment dans les mocks-drafts, le nom de Jay Scrubb fait souvent écho avec Portland. Les Blazers seraient la seule équipe à avoir rencontré le prospect deux fois. Apôtre du potentiel, Neil Olshey voit en Scrubb l’opportunité d’investir un second tour de draft sur un joueur à l’up-grade intéressante. Sauf que son nom revient avec tellement d’insistance que d’autres franchises seraient intéressés, notamment Boston. Après s’être séparé de son pick 16 pour faire venir Robert Covington, le General Manager pourrait monter dans la draft, pourquoi au début du second tour. Histoire de pouvoir s’assurer l’acquisition de Jay Scrubb et de développer le joueur du coté de Tualatin.

Écouter aussi : Quels choix à la draft pour Portland ? feat Envergure

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast