Suivez-nous sur

Dossiers

Rodney Hood retrouve des couleurs

Face aux Spurs, l’arrière a rendu une copie propre. Malgré la défaite, les Blazers peuvent compter sur le retour en forme de l’ancien du Jazz.

L’ailier était pour la première fois de la saison titulaire face aux Spurs. © Bruce Ely / Trail Blazers

Suite à la blessure de CJ McCollum, on pouvait s’attendre à l’intronisation de Gary Trent Jr dans le cinq de départ, aux côtés de Damian Lillard. Mais c’est finalement Rodney Hood qui fut titularisé au poste 2. L’occasion pour lui de se relancer après un début de saison compliqué.

Un début de match en fanfare

Dès l’entre-deux, le système est annoncé pour Hood qui score à mi-distance. La possession suivante, il décale Covington à 3 pts puis, dégaine en transition avant de retrouver son spot à mi-distance. Il est déjà à 7 pts et 1 passe en 3 minutes.

La consigne était donc claire sur cette entame de match : redonner confiance à Hood. Il faut dire que l’ancien Cav était sérieusement dans le creux de la vague, avec seulement 1,5 pts/match et des pourcentages faméliques. Cette confiance, Hood l’a trouvé auprès de son coach mais aussi grâce à son leader Damian Lillard. Les deux hommes ont longuement discuté avant le match.

« Je lui ai dit que c’était une bonne opportunité pour lui de se lancer et de trouver son rythme. » (Damian Lillard / NBC Sports)

Grâce à son agressivité et à son adresse, Hood a saisi sa chance durant ce match face aux Spurs. Malgré la défaite, il est le gros point positif avec ses 21 pts à 9/14 au tir.

Une carrière en montagne russe

L’arrière-ailier a connu une carrière contrastée entre espoirs et désillusions. Propulsé première option offensive au Jazz suite au départ de Gordon Hayward, Hood sera rapidement évacué pour laisser au rookie Donovan Mitchell les rênes de l’équipe. Une fois atterrit dans le marasme de Cleveland post-LeBron James, Portland vient le chercher avant les play-offs 2019 où il sera précieux en sortie de banc. La saison suivante, il intègre le cinq de départ et performe rapidement avant de se rompre le tendon d’Achille. Une blessure qui le tiendra éloigné des parquets pendant un an. À l’aube de cette saison, il décline sa player option mais resigne finalement pour deux ans. Une vraie marque de confiance du front office et de l’intérêt du joueur pour la franchise !

Des minutes à prendre

Ces points sont les bienvenus en ce moment ! Car les longues périodes d’indisponibilité de McCollum et Nurkic risquent de peser sur le bilan collectif des Blazers. Hood serait bien inspiré d’enchaîner ce type de performances car il y a des minutes et des shoots à récupérer. Surtout que d’autres joueurs sont capables d’élever leurs productions dans cet effectif riche.

Quoi qu’il en soit, le niveau affiché et l’impression visuelle laissée par Rodney Hood est une bonne nouvelle pour les fans de Portland. C’est aussi une belle revanche pour un joueur peu épargné par les coups du sort ces dernières saisons.

Laissez-nous un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Twitter

Instagram

Écoutez le Rip’Cast